Collections

image not available

Cellule (La dernière montée), 2008

Louise Bourgeois
France, États-Unis, 1911 - 2010
acier, bois, verre soufflé, caoutchouc et bobines de fil
384,8 x 400,1 x 299,7 cm installé
Acheté en 2010
Musée des beaux-arts du Canada (nº 43031)
© The Easton Foundation / SODRAC, Montréal / VAGA, New York (2013)

Artiste très productive jusqu'à son décès le 31 mai 2010 à l’âge de 98 ans, Louise Bourgeois a eu une remarquable carrière qui s'échelonna sur huit décennie. « Cellule (La dernière montée) » est la dernière sculpture d'une série de grande envergure de quelque vingt cellules qu'elle a créées au cours des trois dernières décennies. Ces structures, encombrées de souvenirs de sa vie personnelle, tendent parfois à évoquer des sentiments liés à la mortalité, au délabrement, à l'enfermement, peurs qu'elle a traînées avec elle depuis l'enfance. Ici, Bourgeois semble avoir été capable de faire la paix avec ses angoisses. L'escalier en colimaçon, réchappé de son atelier de longue date de Brooklyn, s'élève à travers la structure et converge avec les sphères translucides « flottantes » vers la même ouverture. Une forme bleue ressemblant à une larme allongée en vol stationnaire à mi-hauteur de l'escalier représente l'artiste; tandis que les deux sphères de bois plus basses symbolisent les parents de celle-ci. Ouverte et éthérée, cette sculpture est moins en proie à une obsession de la souffrance qu'à la découverte spirituelle comme le reflet de la fatalité du temps et sa relation avec les événements du passée.

Catégories

Contemporaine
Sculpture

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra