Partenaires

Centre d’art autochtone, Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC), Gatineau

Expressions autochtones : édition 2013 des bannières de la CCN exposées sur le boulevard de la Confédération
Du 29 mai jusqu’au 13 septembre
Exposition des 11 œuvres d’art tirées de la collection du Centre d’art autochtone des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, qui sont aussi représentées sur les bannières 2013 de la Commission de la capitale nationale exposées sur le boulevard de la Confédération. Site Web.

Arthur Shilling
Futur, 1981
huile sur panneau, Collection d'art des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Photo : Lawrence Cook

Art Gallery Of Windsor

Decolonize Me
Du 24 juin au 15 septembre
Cette exposition réunit les œuvres de six artistes autochtones contemporains qui examinent et remettent en question la longue histoire de la colonisation au Canada. Site web.

Sonny Assu
Longing #1, 2011
cèdre récupéré, support en laiton
Avec l’autorisation de l’artiste

Asinabka Film & Media Arts Festival, Ottawa

Du 24 au 28 juillet sur plusieurs sites
Le Festival Asinabka regroupe des films et des vidéos qui examinent, soutiennent et valorisent les problématiques autochtones au Canada et à l’échelle internationale. Projection du film le 25 juillet 2013 à l’Auditorium du Musée des beaux-arts du Canada. Site Web.

Plans fixes du documentaire « The People of Kattawapiskak River » par Alanis Obomsawin

AXENÉO7, Gatineau

Victoria Ransom
Du 26 avril au 19 mai (performance le 17 mai à 19 h)
Installation de l’artiste mohawk de la relève Victoria Ransom, qui soulève diverses questions relatives à l’identité, à l’histoire et à la décolonisation. Site Web.

Victoria Ransom
New Battleground, 2013
techniques mixtes
Photos fournies par l’artiste

Musée canadien des civilisations, Gatineau

Indigène et urbain
Du 27 juin au 2 septembre
Dynamiques. Motivants. Diversifiés. Inspirés et bouleversés par la vie urbaine contemporaine, des artistes autochtones du Canada, soulèvent la question de l’identité et s’attaquent aux clichés au moyen d’œuvres axées sur l’humour et la réflexion. Indigène et urbain, à l’affiche durant tout l’été, présente une variété de disciplines : arts visuels et médiatiques, musique, danse, film, lecture de textes et ateliers interactifs. Site Web.

Une sculpture de Mary Anne Barkhouse
À partir du 27 juin
Venez admirer notre nouvelle sculpture, créée par Mary Anne Barkhouse, membre de la bande de Nimpkish de la Première Nation des Kwakiutl, pour le Musée canadien des civilisations. La sculpture grandeur nature, composée d’un canot de cuivre et d’un loup de bronze, sera exposée en plein air, dans le bassin adjacent à la Grande Galerie.

Ningeokuluk Teevee
Yesterday, 2008
gravure sur pierre et pochoir
Musée canadien des civilisations (MCC, CD 2008-004 SP, IMG2011-0110-0097-Dm)
Reproduit avec l’autorisation de Dorset Fine Arts

Carleton University Art Gallery, Ottawa

Rebecca Belmore Ce qui est dit et ce qui est fait
Du 18 juin au 1er septembre
L’exposition, qui débute par l’évocation d’un événement historique – soit la capture de la Béothuke Demasduit par les colons anglais en 1819, – se compose d’œuvres récentes de Belmore qui reflètent l’histoire traumatique résultant du contact entre les populations indigènes et les colons européens. Site Web.

Le passé est présent. Mémoire et continuité de la Collection Tyler-Brooks d'art inuit
Du 18 juin au 11 août
Reflet de l’approche holistique adoptée par les collectionneurs, cette exposition d’estampes et de sculptures fournit également des éléments de contextualisation tels que récits oraux inuits, textes et enregistrements audio tirés d’archives.

Rebecca Belmore
Sans titre 1, 2, 3 (détail), 2004
trois épreuves au jet d’encre sur papier pour aquarelle
Collection de l'Art Gallery of Peterborough
Photo de Donna H. Hagerman, avec l’autorisation de l'artiste
Pudlo Pudlat
Spirits of the Arctic Night, 1989
gravure sur pierre reportée sur papier, éd. 8/50.
Carleton University Art Gallery : La collection d’art inuit Priscilla Tyler et Maree Brooks
Photo : Justin Wonnacott
Reproduit avec l’autorisation de Dorset Fine Arts

La ville d’Ottawa pour le Creative City Network

IN/digitized: Indigenous Culture in a Digital World
Galerie SAW, Ottawa, ON
23 mai – 31 mai
Une exposition réunissant de nouvelles œuvres réalisées par le 007 Collective et l’artiste invité Robert Houle. Le 007 Collective est composé de Barry Ace, Rosalie Favell, Ron Noganosh, Frank Shebageget, Ariel Smith, Ehren “Bear Witness” Thomas et Leo Yerxa. Site Web.

Photographies du collectif 007 par Rosalie Favell

Galerie 101, Ottawa

Jason Baerg et Christian Chapman
In-Digital, Du 28 juin au 10 août
L’exposition des œuvres de Jason Baerg et Christian Chapman est présentée dans le cadre du Asinabka Festival. Site Web.

Strange Representations
Du 30 août au 11 octobre
Cette exposition porte sur la présentation et de la manipulation de l’identité et du récit au-delà du paradigme réducteur des politiques de l’identité.

Terrance Houle
Friend or Foe [Ami ou ennemi], 2011
plan fixe de la vidéo. Collection de l’artiste

Centre national des Arts, Ottawa

Dempsey Bob L’union des clans
Du 17 mai au 2 septembre
Présentée dans le foyer du CNA, cet impressionnant panneau de cèdre rouge gravé des deux côtés renvoie au commerce et au partage de biens et d’idées. Site Web

Jessie Oonark: pièce murale (Sans titre)
17 mai – 2 septembre
Présentée dans le foyer du CNA, cette énorme pièce murale représente diverses légendes et traditions inuites. Elle est considérée comme la plus grande création d ’Oonark et l’une des plus importantes œuvres d’art inuites. Prêt de Jean et William Teron.

Dempsey Bob
L’union des clans, 1985
cèdre rouge
Photo : Gordon King Photography/Archives du CNA
Jessie Oonark
Pièce murale (Sans titre), 1972
laine grossière. Prêt de Jean et William Teron.
Photo : Gordon King Photography/Archives du CNA

Galerie d’art d’Ottawa

En chair et en os
Du 21 juin au 8 septembre
Cette exposition souligne la place accordée aux animaux dans notre récit collectif. Les œuvres de Lance Belanger, Dana Claxton, Brad Isaacs et Meryl McMaster examinent les pratiques coloniales et la muséologie tout en remettant en question l’histoire, la nature et l’identité. Site Web.

Meryl McMaster
Victoria, 2013
épreuve couleur numérique
Avec l’autorisation de l’artiste

École d’art d’Ottawa

Ateliers Sakahàn à l’ÉAO
L’ÉAO propose des ateliers et des démonstrations en studio animés par divers artistes qui participent à l'exposition Sakahàn. Ces ateliers sont ouverts à tous. Veuillez consulter le site Web de l’ÉAO pour obtenir plus de détails. Site Web


Galerie SAW, Ottawa

Joar Nango
Du 7 juin au 13 juillet
Joar Nango est un architecte et un artiste de descendance sámie installé à Oslo, en Norvège. Il s’inspire de la simplicité créative et de la mentalité « prêt-à-monter » très répandues dans les milieux ruraux du Nord. Il participe également à divers projets réunissant l’art, le design et l’architecture. Site Web.

Joan Nango en collaboration avec le collectif FFB
Meahccetrošša/Matatu: They don’t follow routes and they don’t conform to regulated order, 2011
techniques mixtes. Photo fournie par l’artiste

SAW Video Centre d’art médiatique, Ottawa

Contain that Force: 7 Solo Acts
Le vendredi, 24 mai de 19 h 30 à 22 h 30
L’artiste Maria Hupfield présente Contain that Force: 7 Solo Acts, un nouveau projet composé de projections vidéo et d’une performance à SAW Video . Pour cette création, elle a demandé à sept artistes de lui fournir des objets qu’elle utilisera au cours de son spectacle en vue de créer un recueil de récits personnels et historiques au carrefour de la performance et de l’art amérindien. Site Web.

Maria Hupfield
Fixed-Time, 2012
performance
Photo de Henry Chan Jr, 2012, lors du 7a*11d International Festival of Performance Art, à Toronto

Urban Shaman Contemporary Aboriginal Art, Winnipeg

Jeff Kahm - Paradigm
Du 5 juillet au 2 août 2013
Urban Shaman, salle principale
Dans VERNACULAR, l'artiste Jeff Kahm se sert des motifs géométriques – les rayures, par exemple – pour étudier les variations de composition. En répertoriant les nombreuses déclinaisons culturelles de ces motifs, Kahn s’attache à démontrer que ces anciennes représentations stylisées et leur portée symbolique ont mené au développement d’une esthétique géométrique qui a perduré. Pour plusieurs cultures indigènes, ces motifs abstraits et géométriques constituent un langage visuel qui sert de représentation symbolique du monde physique et social. Sans surprise, les rayures demeurent l’un des motifs le plus fréquemment utilisé par les artistes contemporains pour présenter les couleurs. Par son art, Kahm vise à fusionner motifs indigènes et conventions modernistes. Ses compositions soigneusement élaborées, tant au plan de la mise à l’échelle que des couleurs mises en relief, contribuent à créer un sentiment d'immédiateté. Site Web.

David Garneau - Hoop Dancers
Du 5 juillet au 2 août 2013
Urban Shaman, salle médiatique Marvin Francis
« J'aime tout dans le domaine des arts visuels et c’est pourquoi je m’adonne avec enthousiasme à différentes pratiques. Je peins, je dessine, j’ai tourné des vidéos et créé des œuvres performatives. Je suis critique artistique, rédacteur-réviseur et commissaire d'expositions. J'enseigne la peinture, le dessin et la critique au département des arts visuels de l'Université de Regina, en Saskatchewan. Je suis préoccupé par l’aspect visuel et la représentation, mais lorsque je me consacre au travail en atelier, à l'écriture et à la conservation, j'ai tendance à valoriser la nature et la culture, la masculinité et l'ethnicité, surtout l’héritage métis. »