Le Musée est fermé le mardi 28 et le mercredi 29 juin 2016. En savoir plus

Expositions

Miroirs riches en souvenirs : daguerréotypes de Bibliothèque et Archives Canada

05 sept 2015 - 03 avr 2016

Salle A102a

Article Magazine MBAC

L'invention du daguerréotype s’avère une révélation en 1839, car pour la première fois dans l’histoire, il est possible de reproduire spontanément le portrait d’un être cher, de le faire circuler et de le transmettre en héritage. Le succès que rencontre alors le daguerréotype s’explique aussi par le fait qu’il renvoie une image d’une clarté remarquable et qu’il est accessible à tous, au grand plaisir des observateurs pour le moins surpris. Il connaîtra un retentissement considérable auprès des individus, et changera leur vie à jamais.

Les œuvres présentées dans le cadre de cette exposition sont tirées de la collection de Bibliothèque et Archives Canada. Intimes, détaillés et captivants, ces premiers clichés canadiens rendent compte du phénomène de la               « daguerréotypomanie » qui se manifeste dans le monde durant les années 1850.

Photographe inconnu
<br/><i>Les trois dames de Saint-Ours (Caroline-Virginie, Josephte-Hermine et Henriette-Amélie)</i>
<br/>v. 1850–1860
<br/>daguerréotype
<br/>Bibliothèque et Archives Canada, a134898

Photographe inconnu
Les trois dames de Saint-Ours (Caroline-Virginie, Josephte-Hermine et Henriette-Amélie)
v. 1850–1860
daguerréotype
Bibliothèque et Archives Canada, a134898