Collections

Le repos pendant la fuite en ÉgypteEnlarge image

Le repos pendant la fuite en Égypte, v. 1572

Paolo Caliari (dit Véronèse et atelier de)
Italie, 1528 - 1588
huile sur toile
165 x 264,2 cm; frame: 204,5 x 305 x 10 cm
Acheté en 1936
Musée des beaux-arts du Canada (nº 4268)

Après avoir reçu d’un ange l’annonce que le roi Hérode avait ordonné le massacre des nouveaux-nés de Bethléem, Marie, Joseph et l’Enfant Jésus s’enfuient vers l’Égypte voisine. La famille se repose dans une oasis, lieu du premier prodige du Christ, où, grâce à ce dernier, les dattiers donnent leurs fruits et de l’eau jaillit du sol. Toujours pratique dans la représentation d’événements surnaturels, Paolo Véronèse montre Joseph allant chercher de l’eau, pendant qu’un ange a cueilli des dattes. La robe de celui-ci est ouverte à l’arrière pour laisser passer ses belles ailes, à la précision anatomique. L’enfant, altruiste, se détourne du sein de sa mère pour vérifier que sa famille est en sécurité et les animaux s’inclinent en signe de reconnaissance. À droite, leur destination, l’Égypte, est indiquée par l’obélisque en forme d’aiguille et l’architecture fantaisiste sur les rives du Nil. Le ciel annonce une tempête, comme le confirment les mouvements animant les dattiers, ce qui explique que la famille a dû chercher refuge; les arbres, dans d’autres représentations moins réalistes de l’épisode, sont souvent montrés fléchis pour donner accès à leurs fruits. L’arc en ruine et les blocs de pierre sur lesquels Marie est assise symbolisent la chute de l’Empire romain païen avant le christianisme. La toile date probablement du début des années 1570 et est très proche d’une autre oeuvre de Paolo sur le même sujet, maintenant conservée au Ringling Museum of Art, à Sarasota, en Floride. Les deux tableaux tirent leur origine d’une feuille remplie de croquis divers (au Cleveland Museum of Art, en Ohio). Les idées jetées sur cette feuille ont probablement été retravaillées en des études plus descriptives, dont l’une se trouve dans la vitrine adjacente. Le tableau a vraisemblablement été produit avec l’aide de membres de l’atelier : le dessin initial de Marie et de l’Enfant Jésus sur la toile préparée est peut-être l’oeuvre de Benedetto, frère de Paolo, à partir de dessins de ce dernier. Ceci est en partie la résultante de la forte demande pour les oeuvres de Paolo à cette période de sa carrière, pratique normale à l’époque. Il est vraisemblable que Paolo ait travaillé sur la plupart des éléments du tableau, et qu’il en ait réalisé lui-même plusieurs parties - sans doute le visage de Marie, l’Enfant Jésus et l’ange, entre autres.

Catégories

International

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra