Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Flash - le 22 novembre 1963Enlarge image

Flash - le 22 novembre 1963, 1968

Andy Warhol
États-Unis, 1928 - 1987
portfolio de 11 sérigraphies sur papier vélin
53,2 x 53,2 cm each
Acheté en 1970
Musée des beaux-arts du Canada (nº 16590.1-11)
© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, inc. / SODRAC (2013)

La suite « Flash - le 22 novembre 1963 » commémore l'assassinat du président John F. Kennedy, encore qu'elle s'intéresse moins à la mort de l'homme d'État qu'au traitement médiatique qu'elle a suscité. Andy Warhol se réjouissait de la présence de Kennedy à la Maison-Blanche : « Il était séduisant, jeune et brillant - mais sa mort ne m'a pas dérangé outre mesure. Ce qui m'a agacé, ce sont les procédés auxquels ont eu recours la radio et la télévision pour éveiller en chaque Américain un sentiment de profonde tristesse. » Leur capacité de créer des icônes par la répétition de certaines images fascine l'artiste. L'interminable battage médiatique relatant l'assassinat et les obsèques a transformé le président et sa femme Jacqueline en biens de consommation de masse. Les sérigraphies de « Flash » sont tirées de reportages sur Kennedy et sa mort par balle - y compris des photos de la campagne présidentielle, une photo de l'assassin présumé, Lee Harvey Oswald et une publicité pour une carabine de chasse du même type que l'arme du crime - toutes images d'une tragédie que Warhol, contrairement aux médias, traduit dans des couleurs criardes et déplacées dignes d'un emballage bonbon, les convertissant ainsi en icônes du pop art.

Catégories

Dessins et estampes

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra