Collections

L'artiste avec sa femme et leur fils Jean-RenéEnlarge image

L'artiste avec sa femme et leur fils Jean-René, v. 1895

Eugène Carrière
France, 1849 - 1906
huile sur toile
240,6 x 124,6 cm
Acheté en 1969
Musée des beaux-arts du Canada (nº 15756)

Élevé à Strasbourg, Carrière s'établit à Paris en 1869 pour entreprendre des études à l'École des beaux-arts auprès d'Alexandre Cabanel. Pendant les années 1890, le style vaporeux et évocateur de Carrière suscite l'admiration des symbolistes. L'artiste trouve dans la famille, microcosme révélateur de l'humanité, et fait de sa famille et celles de ses amis, dont Alphonse Daudet, le sujet de nombreux tableaux. Pablo Picasso copiera cette peinture dans un dessin publié dans le quotidien barcelonais « El Liberal » le 10 août 1903.

Renseignements supplémentaires 

Signée en bas à gauche : Eugène Carrière

Marks and Labels 

La toile originale est estampillée au dos du cachet du fournisseur (visible à l’IR), (...) COULEURS FINES (...) / HARDY-ALAN / (...) / Paris / (...) Avenue Victor Hugo Paris; sur le châssis à clés, inscrit à la craie noire, Mr. Lerolle et EWS(ou 5)8; et un cachet de la Douane centrale de Paris; inscrit à la craie noire, CARRIERE / E + A SILBERMAN / NEW YORK; inscrit deux fois à la craie blanche, E4207 x HUGHES; une vieille étiquette imprimée endommagée, (...) / (...) Forwarding, Custom House (...) / Place du Marché-St-(...) / (Près l'Avenue de l'Opéra) / (...) / FORWARDING STOP (...); inscrit à la craie bleue, 617 / Eugène Carriere / (...) / Auction House; petite étiquette simple estampillée où est inscrit HIS / 2000 (..) / LENARS & C; étiquette rose dactylographiée, ARTIST: CARRIERE, Eugène / FROM: MR. DAVID W. HUGHES, / LONDON, England; étiquette liée à l’exposition de 1966 à Milwaukee nommant E + A Silberman à titre de prêteurs; à l’endos, deux étiquettes liées à l’exposition de 1971 à Charlottetown; sur le cadre (aujourd’hui retiré), une étiquette où figure le nom de l’artiste et R 124A1 / Mr. David Hughes, London, England, et une étiquette où est inscrit Carriere, E. / A Silberman, New York.

Provenance 

Collection de Henri Lerolle (1848-1929), Paris, France [1]

en 1949
Adrien Guérin [2]

en 1965 – encore en 1967
E. et A. Silberman, New York, é.-U. [3]

en 1968-1969
David W. Hughes Gallery, Londres, Royaume-Uni [4]

1969-02-24
Musée des beaux-arts du Canada, achetée de David Hughes [5]

Notes 

[1] Selon le catalogue raisonné, le tableau appartient à Henri Lerolle de Paris [Nora-Milin, Véronique. Eugène Carrière. 1849-1906. Catalogue raisonné de l’œuvre peint, Paris, Gallimard, 2008, no 672, en tant que « Passants »]. Les auteurs ont identifié le tableau du Musée comme étant « Les passants » et volet d’un triptyque, mais d’autres recherches indiquent que cette hypothèse n’est pas concluante et que les deux tableaux ne sont pas identiques. Néanmoins, il est possible que M. Lerolle est déjà possédé les deux œuvres dans sa collection.

[2] Dans un catalogue, on mentionne que Guérin a prêté le tableau en 1949 à une exposition [Musée des Augustins, Exposition du centenaire d’Eugène Carrière, Toulouse, mai juin 1949, no 17]. Il est également mentionné dans [Nora-Milin, 2008, no 672].

[3] En 1965, Abris Silberman de New York prête le tableau à une exposition [Denver Art Museum. Collector’s Choice, du 25 avril au 6 juin 1965, Denver, 1965, no 17]. Il le prête également à deux expositions en 1966 [Finch College Museum of Art, The Taste of One Art Dealer. An Exhibition of Paintings, du 15 mars au 15 avril 1966, New York, 1966, no 2] et [Milwaukee Art Centre, The Inner Circle, du 15 septembre au 23 octobre 1968, Milwaukee, no 18]. Dans ces cas, l’œuvre s’intitule « Family Portrait ». En 1967, les E. & A. Silberman Galleries utilisent une reproduction dans une annonce dans [Art News (février 1967), no 8].

[4] Dans le catalogue de ventes de la Hughes Gallery de 1968, le tableau est intitulé, « La famille » [Hughes, David W., Nineteenth and Twentieth Century Paintings, Drawings and Sculptures. Summer Catalogue, Londres, David W. Hughes Gallery, 1968, lot no 9]. Dans une lettre datée du 8 janvier 1968 à Gyde Vanier G. Shepherd, conservateur du MBAC, Hughes l’intitule aussi « Trois personnages » [dossier de documentation du MBAC].

[5] Le MBAC l’achète de la David H. Hughes Gallery de Londres sous le titre de « Family Group » et le renomme en 1974, « L’artiste avec sa femme et leur fils Jean-René ». Voir le registre des acquisitions, daté du 24 février 1968 [dossier de documentation du MBAC] et [MBAC. Sixième Revue annuelle du Musée des beaux-arts du Canada, 1973-1974, Ottawa, p. 104].

Recherche complète
Catégories

International

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra