Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

La lettreEnlarge image

La lettre, v. 1878

James Tissot
France, 1836 - 1902
huile sur toile
71,4 x 107,1 cm
Acheté en 1964
Musée des beaux-arts du Canada (nº 15191)

OLD - Jacques-Joseph Tissot, connu sous le prénom de James, habite Londres entre 1871 et 1882. Ses scènes londoniennes illustrant les loisirs et la mode lui procureront une fortune considérable. Ainsi, en 1873, Degas est stupéfait d'apprendre que l'artiste a reçu 900 livres pour un tableau. Tissot est renommé pour ses choix de sujets inspirés par la société britannique contemporaine et pour le luxe de détails de ses peintures. Dans « La lettre », tous les éléments de l'habillement du personnage - chaque pli, chaque volant et jusqu'aux surpiqûres de ses gants en cuir - sont rendus avec une précision minutieuse et stupéfiante. Le lieu où prend place cette scène a récemment été identifié : il s'agit du jardin hollandais de Holland House, à Londres. « La lettre » pourrait évoquer une brouille survenue entre lady Holland et sa fille adoptive, Marie Liechtenstein.

Renseignements supplémentaires 

Signée et datée à droite sur la base de l’urne : J.J. Tissot 187[8?]

Marks and Labels 

- Graves Art Gallery Sheffield, Tissot exhibition, May 1955, lent by Hon. Mrs. Nellie Ionides, no. 34
- James Bourlet & Sons Ltd. Fine Art Packers, Frame Makers, H 16321, 17 & 18 Nassau Street, Mortimer St. W.
- Leicester Galleries, London W.C. 2, Fine Art Publishers
- G. Tissot, no. 3234 S A (fait peut-être partie de l’étiquette Leicester)
- The House of Hydenryk, New York (fabricant de cadres)

Provenance 

en 1953 – 1963
L’hon. Mme Nellie Ionides, née Samuel (1883-1962), Londres, R.-U.

1963-05-29 –
P. Claas de Londres l’achète à une vente de la collection Ionides, chez Sotheby's de Londres, le 29 mai 1963, lot no 170 [1]

en 1964-04
James Coats, New York, É.-U. [2]

1964-04
Musée des beaux-arts du Canada, achetée de James Coats, New York [3]

Notes 

[1] Selon Reynolds et la mention d’un prêteur dans le catalogue de l’exposition de 1955, le tableau appartient à l’hon. Mrs Nellie Ionides [Reynolds, Graham. Painters of the Victorian Scene, Londres, Batsford, 1953, p. 99, pl. 100] et [Graves Art Gallery. James Tissot (1836-1902). An Exhibition of Paintings, Drawings and Etchings, Sheffield, 1955, no 34]. Après son décès, le tableau fait partie de la vente de sa succession chez Sotheby’s à Londres en 1963. Dans la liste des prix et des noms des acheteurs du catalogue de la vente aux ench`res, P. Claas est indiqué comme l’acheteur [Fine Eighteenth and Nineteenth Century Drawings and Paintings, Sotheby's, Londres, le 29 mai 1963, lot no 170].

[2] Voir la facture de James Coats, 39, 72e Rue Est, New York, datée du 27 avril 1964 [dossier de documentation du MBAC].

[3] Voir le document d’expédition entrant du Musée des beaux-arts du Canada, daté du 20 avril 1964 [dossier de documentation du MBAC].

Recherche complète
Catégories

International

Audioguide

Audioguide (1 min 0 sec)

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra