Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Grand Lac Salé, Rozel Point : « La jetée en spirale » de Robert Smithson (submergée)Enlarge image

Grand Lac Salé, Rozel Point : « La jetée en spirale » de Robert Smithson (submergée), 1993, tiré en 1994

Mark Ruwedel
États-Unis, 1954
épreuve à la gélatine argentique, virée
37,9 x 47,9 cm
Don de l'artiste, Vancouver, 1999
Musée des beaux-arts du Canada (nº 40200)
© Succession Robert Smithson / SODRAC, Montréal / VAGA, New-York (2013)

Colossale création de boue, de cristaux de sel précipités, de pierres et d'eau, « La jetée en spirale » de Robert Smithson est une « earthwork » emblématique. Elle enroule sa spirale de 480 mètres de long sur 4,8 de large dans le sens contraire des aiguilles d'une montre dans le Grand Lac Salé (Utah). Smithson a eu du mal à recruter un entrepreneur disposé à relever le défi technique que représentait le déchargement de 6 650 tonnes de matériaux dans un lac. À son achèvement en 1970, l'oeuvre avait requis 292 heures-camion et 625 heures-personne. « La jetée en spirale » se présente comme un sentier. Elle invite le regardeur (qui doit au préalable se rendre à Rozel Point, endroit retiré) à l'arpenter, à en faire physiquement l'expérience. Malheureusement, comme le montre le cliché de Mark Ruwedel, ce n'est pas toujours possible, « La jetée en spirale » étant fréquemment submergée.

Catégories

Photographie

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra