Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

L'enlèvement d'EuropeEnlarge image

L'enlèvement d'Europe, v. 1650

Caesar Boetius van Everdingen
Pays-Bas, 1617 - 1678
huile sur toile
118,1 x 151,1 cm
Don de Les Constructions Fédérales Inc., Montréal, 1998
Musée des beaux-arts du Canada (nº 39830)

Zeus a pris l'apparence d'un taureau pour enlever Europe, princesse de Tyr. Europe joue avec l'animal tandis que ses servantes restées sur la rive, observent la scène. Le tableau est calme, presque statique : Van Everdingen a représenté l'instant précédant la fuite sur l'eau du taureau avec Europe. L'artiste s'intéresse ici à la chair et aux vêtements plutôt qu'à l'émotion ou à l'action. Baignée uniformément par une lumière crue et froide, la scène prend un aspect étrangement irréel. L'oeuvre de Van Everdingen s'inscrit dans l'un des courants de la peinture hollandaise de l'époque. L'évolution des goûts explique pourquoi son travail nous est aujourd'hui moins familier que celui des artistes qui choisissaient des thèmes locaux - paysages ou scènes de la vie quotidienne - et dont le style était perçu comme étant proche de la nature et typiquement hollandais.

Renseignements supplémentaires 

Signée de son monogramme « CVE »

Provenance 

– 1709
L’artiste (décédé en 1678), Alkmar, Pays-Bas; son frère Allart van Everdingen (décédé en 1675), Alkmar, Pays-Bas, par voie de succession; sa veuve Janneke Cornelisdr Brouwers (décédée en 1709), Amsterdam, Pays-Bas, par voie de succession [1]

– 1791
Collection inconnue, Pays-Bas [2]

Marchand inconnu, New York, É.-U. [3]

en 1935 –

Dr Siegfried Aram, Détroit, MI; New York, É.-U. [4]

– en 1954
Central Pictures Gallery, New York

1954 – 1989
Walter P. Chrysler, Jr., New York, achetée de la Central Pictures Gallery [5]

1989 – 1998
Federal Construction Inc., Montréal, Canada, achetée à la vente aux enchères, The Estate of Walter P. Chrysler, Jr. : Old Master and 19th Century Paintings, Sotheby’s, New York, le 1er juin 1989, lot 56 [6]

1998 –

Musée des beaux-arts du Canada, don de Federal Construction Inc, Montréal, Canada [7]

Notes 

[1] Dans l’inventaire de la succession de Caesar van Everdingen, trois tableaux peuvent correspondre à cette peinture : « Quelques déesses de la mer », « Encore des déesses de la mer », « Quelques dieux marins ». (Inventaire post-mortem daté du 13 octobre 1678.) Selon Paul Huys, une note manuscrite indique qu’Allart van Everdingen a obtenu les trois œuvres (probablement par voie de succession?). L’œuvre probable du MBAC est ensuite consignée dans la « vente de la succession de Janneke Cornelisdr Brouwers … [la veuve d’Allart van Everdingen], Amsterdam, le 19 avril 1709, no 46 (en tant que Europe par le même [= Caesar van Everdingen.]) [Renseignements puisés dans Paul Huys Janssen, Caesar van Everdingen, 1616/17 – 1678 : Monograph and Catalogue Raisonné, s.p., 2002, p. 114-115.]

[2] « A Catalogue of a Collection of Capital and Beautiful Cabinet Pictures, Lately Imported from Holland…Which will be Sold by Auction, by Mr. Greenwood, At his Room in Leicester-Square… », Londres, le 15 avril 1791, lot 14, « Deux figures nues contemplant, depuis le rivage, l’enlèvement d’Europe » de C. Everdingen. L’identification est spéculative : la description ne correspond pas précisément au tableau; d’autres candidats possibles sont énumérés dans la note [1] ci-dessus.

[3] Voir note [4] ci-dessous.

[4] Dans sa lettre à Helen White du de Young Museum, San Francisco, Californie, le Dr Siegfried fait allusion au prêt du tableau, dont il maintenant propriétaire, au musée. Il note qu’il a été modifié précédemment par « des mains de restaurateurs peu scrupuleux [!], sur les instructions d’un marchand new-yorkais qui possédait auparavant le tableau. » [Lettre datée du 26 janvier 1935, archives du Fine Arts Museum of San Francisco; photocopie dans les dossiers de documentation du MBAC]. Le Fine Arts Museum de San Francisco en Californie ne possède aucun dossier de la date d’achèvement du prêt [courriel de Stephen Lockwood, archiviste principal du musée, le 15 novembre 2007, dossiers de documentation du MBAC].

[5] Voir provenance dans The Estate of Walter P. Chrysler, Jr. : Old Master and 19th Century Paintings, Sotheby’s, >New York, le 1er juin 1989, lot 56.

[6] Achetée par Bruno Meissner, à Zurich en Suisse, agissant au nom de Federal Construction Inc. [Voir « Description des biens culturels », section 4 du Formulaire de demande de certification des biens culturels, préfacée d’une lettre de Shirley Proulx à Marc Bédard, le 14 décembre 1998. Dossiers de documentation du MBAC]

[7] Date légale d’acquisition, le 7 décembre 1998.

Recherche en cours
Catégories

Audioguide

Audioguide (1 min 44 sec)

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra