Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

IrisEnlarge image

Iris, 1890

Vincent van Gogh
Pays-Bas, 1853 - 1890
huile sur carton aminci, collé sur toile
62,2 x 48,3 cm
Acheté en 1954
Musée des beaux-arts du Canada (nº 6294)

En mai 1889, van Gogh quitte Arles et se rend de son plein gré à l'asile de Saint-Rémy-de-Provence. Au début de son internement, comme on lui interdit d'installer son chevalet hors des murs de l'asile, il explore l'enceinte du jardin et choisit d'abord de peindre les iris. Dans une lettre à son frère Théo écrite peu après son arrivée à Saint-Rémy, Vincent mentionne « des fleurs d'iris violets et un buisson de lilas, deux motifs pris dans le jardin ».

Provenance 

Wilhelmina van Gogh (1862-1941), Dieren, Pays-Bas [1]

en 1928 – encore en 1952
Line Kruysse (1858-1937), épouse de feu Jacob Herman (Koos) le Cosquino de Bussy (1848-1917), Amsterdam, Pays-Bas; C. Kruysse, Amersfoort, Pays-Bas, par voie de succession [2]

en 1953-09 – 1954-10-20
E.J. Van Wisselingh & Co., Amsterdam, Pays-Bas [3]

1954-10-20 –
Musée des beaux-arts du Canada, achetée de Van Wisselingh [4]

Notes 

La principale source de cette provenance est le catalogue raisonné de J.B. de la Faille, cat. no 601 [de la Faille, J.B. L'Oeuvre de Vincent van Gogh, Paris, 1928, 1970 pour l’édition Meulenhoff, Amsterdam, cat. no 601]. Les exceptions et les autres documents à l’appui sont indiqués.

[1] Wilhelmina van Gogh, également appelé Wil, est la jeune sœur de l’artiste.

[2] Mme J.H. Le Cosquino de Bussy est mentionnée comme deuxième propriétaire du tableau dans le catalogue raisonné de la Faille de 1928 et dans une édition ultérieure de 1939 [de la Faille, J.B (voir ci-dessus), F 601 et de la Faille J.-B., Vincent Van Gogh, catalogue raisonné, Paris, Hyperion, 1939, F601]. Iris est prêté au Museum Boymans de Rotterdam en 1937 [Museum Boymans. Concise Catalogue. Paintings and Sculptures, Rotterdam, 1937, cat. no 729]. Mme J.H. Le Cosquino de Bussy est en fait Line Kruysse, seconde épouse de Jacob Herman Le Cosquino de Bussy et amie de Wilhelmina van Gogh [lettre de Wilhelmina van Gogh à Line Kruysse, datée du 26 août 1886, Bulletin of the Van Gogh Museum, 1992-1993, vol. 7, extrait affiché sur le site web du Musée Van Gogh, « Les lettres », consulté le 13 juillet 2009 http ://www.vggallery.com/index.html]. En 1952, le tableau fait partie d’une exposition de la Redfern Gallery de Londres [Some aspects of modern Dutch painting, The Redfern Gallery, Londres, du 26 mars au 26 avril 1952, cat. no 9]. Dans le catalogue, on mentionne C. Kruysse, Amersfoort, comme propriétaire du tableau. C. Kruysse en a probablement hérité de Line Kruysse après son décès en 1937, plutôt que de l’avoir acheté de Van Wisselingh, comme le suggère de la Faille dans son catalogue raisonné.

[3] Van Wisselingh a sans doute acheté le tableau de C. Kruysse. Le marchand d’art d’Amsterdam a d’abord offert le tableau au MBAC en septembre 1953 [dossiers d’acquisition, dossier de documentation du MBAC]. Dans les archives de Van Wisselingh, le tableau est mentionné au numéro de stock S 1127 [archives de Van Wisselingh, Rijksbureau voor Kunsthistorische Dokumentatie, La Haye, Pays-Bas]. Dans le registre de stock, on mentionne seulement Wilhelmina van Gogh et J.H. le Cosquino de Bussy, Amsterdam, comme anciennes propriétaires.


[4] Registre d’acquisition [dossier de documentation du MBAC].

Provenance complète
Catégories

Audioguide

Audioguide (2 min 34 sec)

Média

Les Iris de van Gogh (1 min 37 sec)

La nature morte (2 min 17 sec)

Interprétation symbolique (2 min 47 sec)

L'influence du Japon (2 min 31 sec)

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra