Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Zinnias et géraniums dans un vaseEnlarge image

Zinnias et géraniums dans un vase, 1886

Vincent van Gogh
Pays-Bas, 1853 - 1890
huile sur toile
61 x 45,9 cm
Acheté en 1950
Musée des beaux-arts du Canada (nº 5045)

Alors qu'il s'installe à Paris au printemps de 1886, van Gogh a la révélation de la peinture moderne aux couleurs éclatantes, beaucoup plus vives que les tons sombres caractérisant sa période hollandaise. Parmi ses premiers tableaux parisiens on compte plusieurs natures mortes aux fleurs qui dénotent, par la généreuse application de la pâte, l'influence de son contemporain Adolphe Monticelli, un peintre marseillais que van Gogh admirait et dont il collectionnera les oeuvres.

Marks and Labels 

– Stedelijk Museum. Amsterdam Historisch Museum

No.13, Coll. Dressman

Broikleen : M.Y.R. Dressman

Besl. B en W., 11 Nov. 1927, No 368K

Geteekend : c/o Vincent

Schilder : Vincent van Gogh

Maten : 61cm breed 46 cm"

– Goudstikker–étiquette : 18 Feb.- 26 Mar. 1933, No. 120

– Étiquette de Wisselingh, numéro de stock : 810 X (« from coll. M.Y.R. Dressman »)

– Sceau de la collection Dreesmann

– Sceau : « AJK » ou « AJH » [la même que sur le Bonnard, Port de Cannes, MBAC, no 5879]

– Manchester Art Gallery, no 5797

Provenance 

C.M. van Gogh Gallery, >Amsterdam, Pays-Bas [1]

J. Hidde Nijland (1856-1931), Dordrecht, Pays-Bas [2]

en 1927-11-11 – 1950
Wilhelmus Josephus Rudolphus Dreesmann (1885-1954), Amsterdam [3]

1950
E.J. Van Wisselingh & Co., Amsterdam, achetée de Dreesmann [4]

1950-03-21

Musée des beaux-arts du Canada, achetée de Van Wisselingh [5]

Notes 

La principale source de cette provenance est le catalogue raisonné de la Faille, cat. no 241 [de la Faille, Jacob-Baart. The Works of Vincent van Gogh : his paintings and drawings, Paris et Bruxelles, 1928), réimpression >New York, Reynal, en association avec Morrow, 1970]. Les exceptions et les autres documents à l’appui sont indiqués.

[1] Le marchand d’art d’Amsterdam, Cornelius Marinus van Gogh (1824-1908), est l’oncle de l’artiste. Le catalogue de vente, Tentoonstelling van schilderijen, teekeningen, etsen, enz. van de firma C.M. van Gogh, [Amsterdam, M.J.P. van Santen, le 4 janvier 1896] comprend un tableau de van Gogh, intitulé Bloemen, le no 13, mais sans indication des dimensions et aucune reproduction n’est incluse.

[2] Hidde Nijland, armateur et fondateur du Hidde Nijland Museum de Hindeloopen au Pays-Bas, est un collectionneur avide qui possède une vaste collection des dessins de van Gogh. Dans le registre de stock du marchand d’art d’Amsterdam, E.J. Van Wisselingh & Co., on le mentionne comme ancien propriétaire de l’œuvre [archives Wisselingh, numéro de stock S 7107, Rijksbureau voor Kunsthistorische Dokumentatie, La Haye, Pays-Bas].

[3] W.J.R. Dreesmann, fils d’A.C.R. Dreesmann, cofondateur du grand magasin hollandais, Vroom & Dreesmann, est un collectionneur actif d’art et d’antiquités. Le cadre du tableau porte le sceau, « Collectie Dreesmann », ainsi qu’une étiquette d’exposition du Stedelijk Museum/ Amsterdam Historisch Museum, datée du 11 novembre 1927, mentionnant Dreesmann comme prêteur [copie dans le dossier de documentation du MBAC; le nom Dreesmann est mal orthographié « Dressman » : no d’inv. 368K]. Dreesmann est également mentionné dans le registre de stock d’E.J. Van Wisselingh & Co. comme détenteur de l’œuvre jusqu’en 1950 [voir note 2]. Quand Dreesmann le possède, le tableau est présenté à diverses expositions internationales [Dutch Art 1450-1900, Royal Academy, Burlington House, Londres, janvier à mars 1929, cat. no 448; Vincent van Gogh en zijn tijdgenooten, Stedelijk Museum, du 6 septembre au 2 novembre 1930, no 4; Vincent van Gogh, loan collection of paintings & drawings, City of Manchester Art Gallery, du 13 octobre au 27 novembre 1932; Het Stilleven ten bate van de Vereeniging « Rembrandt », dans de zalen van den Kunsthandel J. Goudstikker, Amsterdam, du 18 février au 19 mars 1933, cat. no 120; Vincent van Gogh: een documentaire tentoonstelling in het Stedelijk Museum Amsterdam, 1945, Stedelijk Museum, Amsterdam, mai 1945, p. 12].

[4] Dans le registre de stock de Van Wisselingh, on note que le tableau est acheté par Dreesmann en 1950 et vendu au Musée des beaux-arts du Canada la même année [voir note 2].

[5] Registre d’acquisition [dossier de documentation du MBAC].

Provenance complète
Catégories

Audioguide

Audioguide (1 min 54 sec)

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra