Collections

Portrait de femmeEnlarge image

Portrait de femme, 1850

Jean-Léon Gérôme
France, 1824 - 1904
huile sur toile
99,4 x 76,3 cm oval
Acheté en 1977
Musée des beaux-arts du Canada (nº 18937)

On assiste, sous la monarchie de Juillet, à la naissance d'une classe moyenne riche. Avides de la reconnaissance sociale que peut conférer le portrait, les membres de cette classe contribuent à créer un marché substantiel pour le genre. Ainsi, en 1844, les portraits représentent le tiers de tous les envois soumis au Salon annuel de Paris. Dans « Portrait de femme », oeuvre des débuts de sa carrière, Gérôme semble s'appliquer à représenter son modèle avec exactitude, et il ne tente aucunement de rendre plus attrayants ses traits plutôt mornes. On a qualifié l'artiste de « réaliste académique » car son obsession de la facture léchée le place aux antipodes d'autres réalistes comme Courbet ou des impressionnistes qui suivront. Son style évoque plutôt l'exécution soignée des portraits de Ingres, qui était en vogue à l'époque.

Catégories

International

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra