Collections

Michel-Ange

1475 - 1564

« Comme règle sûre de ma vocation, j’ai reçu à ma naissance l’idéal de la beauté, lampe et miroir de mes deux arts. »

- Michel-Ange, un poème pour Vittoria Colonna, v. 1541-1544

Peintre, architecte et sculpteur suprême de la haute Renaissance italienne, Michel-Ange est l’archétype même de l’artiste comme génie tourmenté. Ses œuvres originales et exceptionnellement puissantes, particulièrement sa sculpture et ses fresques de la chapelle Sixtine au Vatican, présentent souvent des hommes et des femmes à la force héroïque. Poète accompli, il demeure l’un des artistes les plus admirés et les plus influents de l’histoire.

Après avoir quitté l’école à 13 ans en 1488, Michel-Ange entre en apprentissage auprès du peintre Domenico Ghirlandaio à Florence, avant d’étudier les sculptures du jardin des Médicis. Sa sculpture, qui témoigne de sa connaissance de l’anatomie, lui mérite le mécénat de la famille des Médicis, les dirigeants de Florence. En 1534, il s’installe à Rome. Ses dessins préparatoires, un témoignage plus complet de son évolution artistique que ses sculptures souvent inachevées, et sont très recherchées par les collectionneurs de son temps. Il ne forme aucun élève, mais inspire ses contemporains (notamment Raphaël). Après la conception de la tombe du pape Jules II, Michel-Ange devient l’architecte de la bibliothèque Laurentienne (commencée en 1523; Rome), l’un des édifices les plus influents de l’architecture occidentale. Sa nouvelle conception de la place du Capitole (à compter de 1561) illustre parfaitement l’architecture urbaine de la Renaissance.

Fils d’un bourgeois florentin, Michel-Ange déplaît à sa famille en devenant sculpteur (un métier manuel). Sa virtuosité comme sculpteur de marbre resplendit dans sa Piéta de 1497-1500 (Rome, Saint-Pierre). Il préfère les personnages individuels, souvent des nus héroïques. Quoi qu’inspirés par les statues de l’antiquité classique, ils expriment une plus grande vulnérabilité, par exemple son David de 1501-1504 (Florence, l’Académie). Comme peintre, Michel-Ange produit peu de tableaux de chevalet. Il fait les fresques de la voûte de la chapelle Sixtine de 1506 à 1512 à la demande du pape Jules II et le mur du fond de la chapelle à la demande du nouveau pape Paul III (1534). Bien qu’il s’efforce sans succès à compter de 1505 de terminer le mausolée du pape Jules II, Michel-Ange abandonne plusieurs sculptures inachevées, mais réalise des dessins de « présentation » élaborés comme cadeaux à ses mécènes et amis. En tant qu’architecte, il a redessiné la basilique Saint-Pierre de Rome.

Prix

1546 : Nommé architecte en chef de la basilique Saint-Pierre par le pape Paul III

 Michel-Ange
© Scala / Art Resource, NY

Nom à la naissance

Michel-Ange

Né Italie: Caprese Michelangelo, le 06 mars 1475

Décédé

Meurt Italie: Rome, le 18 février 1564

Nationalité

Italie

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra