Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Margaret Watkins

1884 - 1969

« … des objets mécaniques austères révélaient une dignité insoupçonnée; des articles courants montraient des courbes et des angles qui pouvaient être répétés, telles les variations du motif d’une fugue. Le photographe vigilant voyait, s’arrêtait et saisissait son appareil ! » 1926 

Margaret Watkins réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des scènes de rue, ainsi que des photographies pour des réclames et affiches des débuts de la publicité. Dans les années 1920, elle est au sommet de sa carrière, vit à New York, gagne des prix dans des expositions internationales et enseigne à la prestigieuse Clarence H. White School of Photography. Elle est un membre actif de la Pictorial Photographers of America, dont elle est un temps vice-présidente. 

Elle passe son enfance à Hamilton, en Ontario, où son père est un homme d’affaires prospère qui possède un important grand magasin. Elle joue du piano, chante dans des chorales et adore assister aux concerts. Cet intérêt pour la musique, qui va durer toute sa vie, se reflète dans ses portraits de musiciens ou dans les titres qu’elle donne à ses photographies, comme Symphonie domestique 

 En 1913, elle travaille dans un studio à Boston, avant de s’installer deux ans plus tard à New York, au service de la photographe Alice Boughton. Elle étudie à la Clarence H. White School of Photography, où elle enseigne également. En 1919, elle commence ses natures mortes sur la vie domestique, de magnifiques compositions de lumière, d’ombre et de courbes. Elle fait la connaissance de Katherine Dreier et réalise une série de portraits de la mécène, qui favorise l’avancement de la cause de l’art moderne aux États-Unis. En 1928, elle part à Glasgow pour rendre visite aux sœurs de sa mère; elle ne retournera jamais en Amérique du Nord. 

Elle devient membre associée de la Royal Photographic Society, et est la première femme à intégrer la Glasgow and West of Scotland Photographic Association. Si elle visite les expositions internationales de photographie et, en 1933, se joint à un groupe de cinéphiles lors d’un voyage en Union soviétique, rien ne laisse croire qu’elle tirera un quelconque revenu des photographies qu’elle prend entre les années 1930 et sa mort. 

Margaret Watkins
Autoportrait, 1919
Copyright J.A. Mulholland, Glasgow, Scotland.

Nom à la naissance

Margaret Watkins

Née à Hamilton (Ontario), le 08 novembre 1884

Décédé

Meurt Royaume-Uni (Écosse): Glasgow, 1969

Nationalité

Canada

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra