Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Takao Tanabe

1926 -

«...les brumes grises, les îles voilées de pluie et les nuages qui masquent les détails, voilà mes paysages préférés. Malgré notre grand désir d’ordre et de clarté dans nos vies, surviennent toujours des événements inattendus qui obscurcissent et modifient notre chemin. La vie est inégale. Sur la côte, le temps habituel est pareil, assez relevé pour le rendre intéressant, mais pas clair au point de le rendre banal ou écrasant. C’est une métaphore de la vie.»

- Takao Tanabe, déclaration de l’artiste du 12 octobre 1999, cité par Roger H. Boulet dans son texte du catalogue d’exposition, Takao Tanabe: Wet Coasts and Dry Lands, Kelowna Art Gallery, Kelowna, C.-B., 2000, p. 13.

Takao Tanabe, l’un des principaux peintres et graveurs du Canada, est passé de la peinture abstraite au paysage. Dans ses paysages, il élimine les détails inutiles et crée des compositions sereines qui méritent une longue contemplation. Défenseur des arts et professeur d’art réputé, Tanabe a longtemps été associé à la Banff School of Fine Arts de l’Alberta.

Tanabe suit les cours de Joseph Plaskett au Winnipeg School of Art au Manitoba à compter de 1946, puis s’inscrit à l’Université du Manitoba. En 1951-1952, il fréquente la Brooklyn Museum Art School de New York et suit les cours de Hans Hoffman et de Reuben Tam. En 1953 à Banff, il suit le cours du peintre britannique William Scott. De retour à Vancouver, Tanabe apprend la typographie et travaille pour Robert R. Reid et fonde le Periwinkle Press. Après avoir brièvement suivi les cours de la Banff School of Fine Arts, en Alberta, il voyage en Europe durant deux ans et étudie à la Central School of Arts and Crafts de Londres en 1953. Tanabe apprend la peinture à l’encre japonaise (sumi-e) et la calligraphie à l’Université des arts de Tokyo de 1959 à 1961. Il étudie auprès de Ikuo Hirayama et de Yanagida Taiun, un maître de la calligraphie zen. Tanabe admire aussi l’art discrètement puissant de Caspar David Friedrich et de Albert Bierstadt.

Fils d’un pêcheur commercial, Tanabe passe ses étés dans des camps de pêche sur la rivière Skeena en Colombie-Britannique. Il est interné comme étranger japonais durant la Seconde Guerre mondiale. Ses tableaux abstraits des années 50 (Disposition intérieure aux collines rouges, 1957) sont suivis par les dessins à l’encre d’influence japonaise du début des années 1960 (Chutes, 1967). De 1961 à 1968, Tanabe enseigne la murale à la Vancouver Art School. En 1968, il travaille à Philadelphie, puis s’installe en 1969 à New York. Il y reste jusqu’en 1972, peignant des abstractions géométriques hard-edge aux couleurs pures (Sans titre no 4, 1968). Ses tableaux évoluent dans les années 1970 vers des paysages semi-abstraits dominés par de vastes horizons, influencés par sa découverte du nord de la Pennsylvanie, de la vallée de la rivière Hudson, de la prairie et des collines canadiennes. À compter de 1973, Tanabe dirige le Département d’arts visuels de la Banff School of Fine Arts et y est artiste en résidence. Il s’installe sur l’île de Vancouver en 1980. Ses paysages sereins et baignés de lumière saisissent l’essence du temps et du lieu et reflètent son intérêt pour le bouddhisme zen. Il expose depuis 1950 et a gagné une réputation internationale.

Prix

1953 : Bourse de la Emily Carr Foundation (études en Europe)

Takao Tanabe
© Chick Rice

Nom à la naissance

Takao Tanabe

Né Canada: Colombie-Britannique, Prince Rupert, le 16 septembre 1926

Nationalité

Canada

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra