Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Nicolas Poussin

1594 - 1665

Nicolas Poussin est considéré comme l’un des maîtres de la peinture. On sait très peu de choses sur ses débuts, mais l’œuvre qu’il nous laisse témoigne de son style révolutionnaire à une époque de grands bouleversements artistiques. Ses toiles se caractérisent par son talent à créer des compositions intensément dramatiques contrebalancées par une esthétique formelle. 

Poussin commence sa formation artistique auprès de Quentin Varin, peintre de passage en Normandie en 1612. Peu de temps après, il se rend à Rouen, puis à Paris. En 1624, Poussin est installé à Rome, après avoir voyagé pendant des années en France et en Italie. 

Là, il lit de la poésie, de la littérature ancienne et différents traités de philosophie tout en étudiant auprès de quelques peintres contemporains. Cet environnement lui donne des bases solides sur les styles de peinture de ce temps, et lui permet de se familiariser avec la mythologie et l’allégorie gréco-romaines. Les plus grandes œuvres de Poussin sont à la croisée de ces deux concepts, représentant des éléments de mythe ou d’épisodes religieux dans un espace et un temps concrets et très définis. Ses toiles sont presque théâtrales avec leur clarté et leur narration particulière. Il élabore des théories sur l’utilisation de la lumière et de la couleur pour renforcer l’atmosphère d’une scène. Le martyre de saint Érasme, où l’intensité de la couleur reflète la dimension dramatique du sujet, en est une bonne illustration. Pour parvenir aux effets de lumière qu’il recherche pour des œuvres aussi complexes que celle-ci, Poussin crée des figures miniatures en cire et les place dans un décor installé dans un cabinet d’optique. 

Il reçoit de nombreuses commandes publiques, et même une convocation du roi Louis XIII de France pour peindre la Grande Galerie du Louvre en 1639. Mais l’approche méticuleuse et plutôt lente de la peinture qui est celle de Poussin convient mieux à des commandes privées, et l’artiste va chercher de plus en plus à réaliser des œuvres aux dimensions plus modestes. La moralité, l’intensité psychologique et l’approche rationnelle du récit que Poussin insuffle à toutes ses œuvres de maturité lui valent l’estime de ses contemporains et des générations suivantes : l’artiste est qualifié de pictor philosophus, ou peintre philosophe. Nicolas Poussin meurt à Rome en 1665.

image non disponible

Nom à la naissance

Nicolas Poussin

Né France: Normandie, Villers, 1594

Décédé

Meurt Italie: Rome, le 19 novembre 1665

Nationalité

France

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra