Collections

Alfred Pellan

1906 - 1988

« La couleur de Pellan? Quel enchantement! Nous sommes portés d´une joie à l´autre: elle brille, elle éclate, elle vibre et résonne avec intensité. »
(Maurice Gagnon, tiré de Pellan, 1943)

L´art d´Alfred Pellan évolue, passant de l´image représentationnelle aux formes abstraites simplifiées et, enfin, aux images surréalistes. Il a également peint des murales, créé des costumes de théâtre et des vitraux, et illustré des livres. Jeune fille aux anémones (1932), une œuvre de jeunesse où la forme, la couleur et la ligne sont vivement mis en contraste, illustre déjà les préoccupations qui seront celles des images représentationnelles et, plus tard, de ses tableaux abstraits.

En 1920, Pellan s´inscrit à l´École des beaux-arts de la ville de Québec. Son talent est bientôt reconnu et la Galerie nationale du Canada (ancien nom du Musée des beaux-arts du Canada) achète l´un de ses tableaux, Coin du vieux Québec (1922), alors qu´il n´a que de dix-sept ans. En 1926, il obtient une bourse d´études du gouvernement du Québec pour se rendre à Paris, où il travaille dans l´atelier de Lucien Simon pendant quatre ans et étudie à l´École des beaux-arts. Il s´épanouit dans le milieu de l´art contemporain, se familiarisant avec l´œuvre de Van Gogh, de Matisse, de Picasso et de Miró, notamment. C´est par l´intermédiaire des formes fragmentées et abstraites de ces artistes, par l´emploi audacieux de la couleur et par l´affaissement de l´espace tridimensionnel que Pellan a pu trouver sa propre voie artistique.

La première exposition solo de Pellan a lieu à l´Académie Ranson à Paris en 1935. À cette époque, il travaille aussi à titre de concepteur graphique pour la célèbre couturière, Elsa Schiaparelli. Il participe également à l´exposition intitulée Paris Painters of Today qui a eu lieu en 1939 à Washington, aux côtés de Picasso, Derain, Dufy et Dalí. À la déclaration de la Deuxième guerre mondiale, Pellan revient au Québec et deux expositions des œuvres qu´il a réalisées à Paris sont présentées à Québec et à Montréal; elles auront une influence déterminante sur les artistes locaux. Il s´installe à Montréal et, en 1943, il est chargé du cours de peinture avancé à l´École des beaux-arts. En plus de sa production en dessin et en peinture, en 1946, Pellan illustre des livres et réalise le décor et conçoit les costumes de la pièce La nuit des rois pour un théâtre de Montréal. Pellan forme aussi le groupe de courte durée Prisme d´Yeux (1948), lequel souhaitait « faire contrepoids au mouvement de Borduas et recommandait aux artistes travaillant dans une perspective différente de ne pas devenir des esclaves de l´automatisme ».

Pellan abandonne l´enseignement en 1952 et se rend à Paris grâce à une bourse de recherche de la Société royale du Canada. Il y demeure trois ans et, en 1955, son séjour est couronné par une rétrospective de ses œuvres au Musée d´Art moderne de la Ville de Paris. À son retour à Montréal, il continue à peindre et à exposer.

Alfred Pellan

Nom à la naissance

Alfred Pellan

Né Canada: Québec, Québec, le 06 mai 1906

Décédé

Meurt Canada: Québec, Montréal, le 31 octobre 1988

Nationalité

Canada

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra