Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Parmesan

1503 - 1540

"On disait que l’esprit de Raphaël était passé dans son corps, car on retrouvait en ce jeune homme les rares capacités artistiques et les manières affables et charmantes du maître."

- Giorgio Vasari 1550

Peintre et graveur il compte parmi les dessinateurs les plus prolifiques de la Renaissance italienne après Léonard de Vinci. Très tôt son style se distingue par ses personnages d’une douceur et d’une grâce inégalée aux formes exagérément allongées qui lui vaudront le titre de maniériste. Par sa quête de la perfection dans l’exécution de l’estampe en diverses techniques, il a conféré à ce medium un statut artistique inégalé à l’époque en Italie.

Orphelin à l’âge de deux ans, il est confié à la garde de ses deux oncles qui comme son défunt père, sont des peintres établis à Parme. Très jeune il travaille auprès de ses oncles à des commandites locales pour la réalisation de fresques. En 1524 il se rend à Rome comme de nombreux artistes en quête du mécénat pontifical, mais aussi pour son propre apprentissage par le contact des œuvres des grands maîtres dont Raphaël et Michel-Ange. Bien qu’on reconnaisse son talent précoce, il n’obtient qu’une seule commande. Afin d’assurer sa subsistance, il s’initie à l’art de l’estampe. Suite au sac de Rome en 1527, il se dirige vers Bologne. Ce sera l’étape la plus prolifique de sa carrière, où il s’adonne intensément à l’estampe et réalise de célèbres tableaux. En 1530 il retourne à Parme pour un contrat d’envergure avec la fabrique de l’Église Santa Maria della Steccata qu’il n’arrive pas à terminer. Il sera emprisonné et une fois libéré, il s’enfuit en exil à Cassalmaggiore où il meurt, brisé par la maladie et l’humiliation.

Parmi les feuilles du Parmesan dans la collection du MBAC, on retrouve l’un des nombreux dessins préparatoires pour La madone au long cou, son œuvre la plus célèbre conservée aux Offices à Florence. Un autre dessin inachevé Paysage avec un jeune homme menant un âne atteste d’un grand souci de perfection et de raffinement dans l’exécution de ses œuvres et de l’extrême sensibilité qui l’animait.

 Parmesan
© Erich Lessing / Art Resource, NY

Nom à la naissance

Parmesan

Né Italie: Parme, le 11 janvier 1503

Décédé

Meurt Italie: Casalmaggiore, le 24 août 1540

Nationalité

Italie

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra