Collections

Frances Loring

1887 - 1968

« L’être accompli que vous devenez se reflète dans votre travail. Mais pour cela, il faut travailler. Travailler, travailler encore et travailler toujours. » [traduction]
Extrait de « The Girls » par Rebecca Sisler, 1972

Frances Loring est une sculpteure canadienne d’origine américaine. La splendeur de ses créations architecturales et de ses monuments de guerre et autres a fait sa renommée et lui a valu de devenir l’une des premières femmes reconnues pour ses sculptures au Canada. Loring a largement contribué à changer la manière dont ce moyen d’expression était perçu au Canada et à étendre le rôle des femmes dans l’art.

Loring étudie la sculpture à Genève, à Munich et à Paris avant de suivre les cours de l’Art Institute of Chicago et de l’école du Museum of Fine Arts de Boston. C’est à Chicago qu’elle rencontre Florence Wyle, une autre sculpteure canadienne, avec laquelle elle entretiendra des relations amicales et professionnelles tout au long de sa vie. En 1913, Loring emménage à Toronto, où Wyle et elle ouvrent un atelier qui se fait connaître comme le « salon du monde des arts canadiens ». Pendant la Première Guerre mondiale, le Bureau canadien des archives de guerre lui commande des sculptures sur le thème des ouvriers qui, restés au pays, contribuent à l’effort de guerre. Loring réalisera par la suite, sur commande, un certain nombre de monuments, de guerre et autres.

En 1928, Loring participe à la fondation de la Société des sculpteurs du Canada et joue un rôle actif dans la Fédération des artistes canadiens, qui conduit à la création du Conseil canadien des arts. En 1955, elle reçoit une médaille d’or de la University of Alberta et le titre de docteure en droit honoris causa de la University of Toronto.

Frances Loring

Nom à la naissance

Frances Loring

Née États-Unis: Idaho, Wardner, le 14 octobre 1887

Décédé

Meurt à Newmarket (Ontario), le 05 février 1968

Nationalité

États-Unis, Canada

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra