Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Jean Paul Lemieux

1904 - 1990

« Je peins parce que j´aime peindre. Je ne m´appuie sur aucune théorie. Dans les paysages et dans les personnages que je peins, j´ai tenté d´exprimer la solitude que nous vivons tous, et dans chaque tableau, l´univers intérieur de mes souvenirs. L´environnement extérieur ne m´intéresse que dans la mesure où il me fournit un prétexte pour peindre mon univers intérieur. »
(Jean Paul Lemieux, 1967)

Jean Paul Lemieux est surtout connu pour ses tableaux représentant les grands espaces désolés et en apparence infinis des paysages et des villes du Québec. Beaucoup de ses œuvres sont empreintes d´un sens aigu de mystère.

Lemieux a étudié à l´École des beaux-arts de Montréal de 1926 à 1929, où il démontre un grand talent pour l´illustration. Après avoir obtenu son diplôme, il passe un an à Paris et étudie à l´Académie de la Grande Chaumière et à l´Académie Colarossi. De 1931 à 1935, il revient à l´École des beaux-arts de Montréal afin d´obtenir son diplôme d´enseignant, métier qu´il exercera de 1937 à 1967 à l´École des beaux-arts de Québec, sa ville natale. Durant les années trente, Lemieux peint le relief montagneux du comté de Charlevoix dans le Bas-Saint Laurent et, au début des années quarante, il réalise des tableaux satiriques de la vie urbaine et rurale. En 1955, après une année passée en France, Lemieux adopte une approche plus conceptuelle et plus construite dans la composition de ses paysages, dont les personnages semblent souvent raides et immobiles. Dans les années soixante-dix, le silence obsédant et le malaise qui se dégagent de ces toiles prend la forme d´effroyables visions de villes en ruines, anéanties par les attaques nucléaires.

Les œuvres de Lemieux ont été présentées dans le cadre de plusieurs expositions au Canada et à l´étranger. En 1968, une monographie portant sur sa vie et son œuvre est publiée par Guy Robert et, la même année, il est nommé Compagnon de l´Ordre du Canada. En 1969, le Musée des beaux-arts de Montréal présente la première rétrospective de son travail. Lemieux illustre quelques livres, notamment La Petite Poule d'eau de Gabrielle Roy en 1971 et, en 1981, Maria Chapdelaine de Louis Hémon. En 1990, le Musée du Québec (aujourd´hui le Musée national des beaux-arts du Québec) organise une rétrospective importante des œuvres de Lemieux, mais le peintre décède à quatre-vingt six ans, peu avant l´ouverture de l´exposition.

Jean Paul Lemieux

Nom à la naissance

Jean Paul Lemieux

Né Canada: Québec, Québec, le 18 novembre 1904

Décédé

Meurt Canada: Québec, Québec, le 07 décembre 1990

Nationalité

Canada

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra