Collections

Gustav Klimt

1862 - 1918

"Quiconque désire me connaître comme artiste - et c’est tout ce qui compte vraiment - doit regarder attentivement mes tableaux et tenter d’y glaner ce que je suis et ce que je veux."

Gustav Klimt

Dans ses sujets, Gustav Klimt explore les thèmes de la beauté, de l’érotisme, de la vie et de la mort, les embellissant avec de riches motifs. Bien qu’il soit mieux connu pour ses tableaux, il a également créé des milliers de dessins. Les commandes publiques sont la source de ses premiers succès, mais il rompra plus tard avec la société d’art viennoise traditionnelle et fondera la Sécession de Vienne qui fait la promotion de l’avancement et de la diffusion de l’art moderne en Autriche.

En 1876, à l’âge de 14 ans, Klimt obtient une bourse de l’École d’arts appliqués de Vienne où il étudie le dessin et la peinture décorative jusqu’en 1883. Son plus jeune frère, Ernst, l’y rejoint en 1877. Les deux frères et leur camarade de classe, Franz Matsch, forment un partenariat pour travailler à des commandes publiques en 1883 et exécutent de nombreuses commandes d’arts décoratifs, notamment des tableaux pour le Burgtheater et le Kunsthistorische Museum de Vienne.

Quand Klimt s’intéresse au symbolisme et à l’art nouveau, lui et 15 autres artistes démissionnent de l’Association des artistes de Vienne et fondent la Sécession de Vienne en 1897. Klimt est élu président et le groupe obtient son propre espace d’exposition et publie une revue illustrée.

Klimt reçoit la commande de peindre trois panneaux allégoriques représentant la philosophie, la médecine et la jurisprudence pour le plafond du grand hall de l’Université de Vienne en 1894. Durant les dix années du projet, il suscite la critique et les protestations du public, des membres du parlement et de la presse pour ce qu’on juge être des images laides et érotiques. Entre-temps, il obtient la médaille d’or pour La philosophie lorsqu’elle est exposée à l’Exposition universelle de Paris.

Pour réaliser Espoir 1 (1903), Klimt sélectionne un motif d’abord introduit dans le tableau La médecine et adapte cette image qui représente une femme enceinte nue, debout et de profil. Derrière elle, des personnages désespérés et un crâne suggèrent la mort. L’œuvre entière est parsemée de petits traits décoratifs, y compris des fleurs dans la chevelure de la femme et des petites taches d’or et des motifs linéaires à l’arrière-plan. Ce tableau devait être exposé lors de sa rétrospective présentée à l’occasion de la 18e exposition de la Sécession en 1903. Toutefois, il la retire en raison de la controverse imminente sur cette représentation explicite.

Durant la Première Guerre mondiale, Klimt n’accepte plus de commandes publiques et exécute des portraits pour les mécènes privés de l’élite viennoise. Il continue à peindre des paysages, pratique qu’il avait amorcée au moment de la fondation de la Sécession, et poursuit son intérêt pour le modernisme. Klimt travaille jusqu’à sa mort, qui suit de près une hémorragie cérébrale en 1918.

image non disponible

Nom à la naissance

Gustav Klimt

Né Autriche: Vienne, le 14 juillet 1862

Décédé

Meurt Autriche: Vienne, le 06 février 1918

Nationalité

Autriche

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra