Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Augustus John

1878 - 1961

« La beauté surgit partout : hasard divin, elle dépend surtout de la lumière ».
– Extrait de Augustus John: Autobiography, 1975

Le Gallois Augustus John, peintre de portraits, compositions de personnages et paysages, est le premier artiste britannique associé au postimpressionnisme. Il est célèbre pour ses représentations de personnalités, et pour ses scènes de la vie tzigane. Son talent dans le rendu de ses modèles lui vaut d’être reconnu comme l’un des artistes les plus marquants de sa génération.

John étudie à la Slade School of Fine Arts à Londres de 1894 à 1899, et ses huiles trahissent l’influence des grands maîtres, en particulier Pierre Paul Rubens. En 1901, alors qu’il enseigne l’art à la University of Liverpool, il découvre la culture tzigane grâce au linguiste et savant irlandais John Sampson. Les années qu’il passe à sillonner le Pays de Galles, le Dorset et l’Irlande en quête de campements gitans vont marquer durablement sa vie. Au cours de la Première Guerre mondiale, il est engagé par le gouvernement canadien comme peintre de guerre en France (Un soldat canadien (I), 1917), et réalise les portraits des délégués à la conférence de paix de Paris en 1919.

À son retour chez lui, Augustus John devient rapidement le peintre de la bonne société britannique, et a un vaste cercle d’amis célèbres dont il fait le portrait (Portrait de T.E. Lawrence (en aviateur Shaw), 1935). En 1942, Augustus John reçoit l’ordre du Mérite pour sa contribution au monde des arts. Entre 1948 et 1955, il est président de la Royal Society of Portrait.

Augustus John
Photo: © 1954 Yousuf Karsh

Nom à la naissance

Augustus John

Né Royaume-Uni (Pays de Galles): Pembrokeshire, Tenby, le 04 janvier 1878

Décédé

Meurt Royaume-Uni (Angleterre): Hampshire, Fordingbridge, le 31 octobre 1961

Nationalité

Grande-Bretagne

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra