Collections

Jan Davidsz. de Heem

1606 - 1684

Jan Davidsz De Heem est l’un des grands peintres de natures mortes des Pays-Bas. Il a sans doute étudié auprès du peintre de natures mortes, Balthasar van der Ast.

Au début des années 1630, De Heem s’installe à Anvers où il passe la plus grande partie de sa vie. Toutefois, de 1669 à 1672, il est de retour à Utrecht, sa ville natale, où il ouvre un atelier et compte plusieurs collaborateurs et élèves, le plus célèbre d’entre eux étant Abraham Mignon. Plusieurs années plus tard, son atelier n’a plus qu’un petit nombre d’élèves. Les plus connus sont ses fils Cornelis et Jan Jansz, qui sont ses principaux collaborateurs.

Au début de sa carrière, De Heem est fortement influencé par deux grands peintres hollandais, soit Rembrandt et Jan Lievens. Plus tard dans sa carrière, De Heem est influencé par les natures mortes et les scènes de genre monumentales des peintres d’Anvers comme Frans Snyders.

De Heem produit des peintures de fruits, des vanités et des peintures de fleurs. Toutefois, il est surtout célèbre pour ses somptueuses natures mortes, un style dont il est le créateur. Dans ces œuvres, De Heem combine plusieurs types de natures mortes qu’il organise en une seule composition complexe, comme un bouquet de fleurs avec des fruits et des objets de vanité. La plupart d’entre elles comprennent des fruits ou d’autres aliments, ainsi que des objets précieux comme des pièces en argent ou en or, de la porcelaine de Chine, du verre de Venise et des coquillages exotiques.Plusieurs comprennent des textes qui évoquent la vanité et le symbolisme chrétien. Les proverbes sur la modération contrastent fortement avec les natures mortes somptueuses.

Quant à sa technique, De Heem expérimente, dès les tout débuts, avec la composition, la touche, la lumière et la couleur. Sa manière est d’abord austère mais, plus tard à Anvers, il élabore un style de composition colorée et tràs orné. Des éléments d’architecture et le clair-obscur donnent à ses compositions de la profondeur. Dans son œuvre, Nature morte aux fruits et papillons, le trompe-l’œil est rehaussé par l’ombre projetée par un clou sur le mur de pierre. Cette image illustre également sa pratique de la répétition des formes de base, comme on le voit dans les pêches. Du point de vue technique, il peint parfois avec de larges touches, mais utilise aussi des vernis délicats.

Jan Davidsz De Heem exerce une grande influence sur l’évolution de la peinture de natures mortes aux Pays-Bas durant le XVIIe siècle. Ses voluptueuses natures mortes des années 1640 sont très populaires. Ses contemporains le considèrent comme l’un des plus grands peintres. Aujourd’hui, ses œuvres comptent parmi les tableaux hollandais les plus coûteux.

image non disponible

Nom à la naissance

Jan Davidsz. de Heem

Né Pays-Bas: Utrecht, 1606

Décédé

Meurt Flandre: Anvers, le 26 avril 1684

Nationalité

Pays-Bas

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra