Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

John Heartfield

1891 - 1968

« Un peintre peint ses images avec de la peinture. Moi, je le fais avec des photographies. » - John Heartfield, 1967

John Heartfield (né Helmut Herzfelde) était dessinateur-maquettiste, photomonteur et scénographe. Beaucoup le considèrent comme l´inventeur de la technique du photomontage, qui consiste à utiliser au moins deux éléments photographiques pour constituer une seule et même image. Heartfield était communiste et utilisait ses œuvres comme des outils de critique sociale et d´agitation politique.

Abandonnés par leurs parents, Helmut Herzfelde, ainsi que ses frères et s´urs, passent la majeure partie de leur enfance en famille d´accueil. En ce qui concerne ses études, Herzfelde est notamment apprenti dans une librairie de Wiesbaden et passe plusieurs années à l´académie royale bavaroise d´arts appliqués à Munich. Après avoir obtenu son diplôme, il travaille comme dessinateur publicitaire à Mannheim, où il conçoit sa première maquette de livre. Par la suite, il s´installe à Berlin afin d´entrer à l´école d´arts appliqués.

En 1914, Herzfelde est appelé pour son service militaire. Son expérience de soldat pendant la Première Guerre mondiale l´amène à penser que l´art doit tenir compte des réalités sociales. En 1916, il prend le nom de John Heartfield pour protester contre le slogan nationaliste allemand « Que Dieu punisse l´Angleterre ». Deux ans plus tard, il rejoint le mouvement dada de Berlin et adhère officiellement au parti communiste allemand.

Pour Heartfield, la période allant de la fin des années 1910 au début des années 1920 est exaltante. Sa renommée d´artiste graphique ne cesse de croître, tout comme sa participation à différentes publications communistes. Il compte dans son cercle d´amis George Grosz et Hanna Höch, ainsi que son frère et collaborateur, Wieland Herzfelde. De 1931 à 1932, Heartfield voyage en URSS afin de présenter ses œuvres et de donner des conférences pour le journal U.R.S.S. en construction. Pendant son séjour, il fait la connaissance de l´artiste Alexander Rodchenko.

En 1933, Heartfield fuit l´Allemagne pour échapper à la persécution nazie et s´installe en Tchécoslovaquie. Cinq ans plus tard, il doit à nouveau s´enfuir et se réfugie cette fois en Angleterre. Heartfield rentre en Allemagne de l´Est en 1950, où il travaille en tant que professeur et scénographe, jusqu´à sa mort en 1968.

Adolf le surhomme avale de l'or et recrache des insanités est publiée pour la première fois comme illustration dans l´hebdomadaire socialiste Arbeiter-Illustrierte-Zeitung (Journal illustré des ouvriers) en juillet 1932. Le thème d´Hitler et de l´argent fait référence au soutien financier que le parti nazi reçoit de riches industriels. Heartfield aborde ce sujet dans plusieurs autres images.

John Heartfield
Photo: Aleksandr Rodchenko. Portrait de John Heartfield. Photo, Moscou 1931. Stiftung Archiv der Akademie der Künste, Berlin, John-Heartfield-Archiv, No. 589

Nom à la naissance

John Heartfield

Né Allemagne: Berlin, le 19 juin 1891

Décédé

Meurt République démocratique allemande: Berlin-Est, le 26 avril 1968

Nationalité

Allemagne

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra