Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Alberto Giacometti

1901 - 1966

« Vous ne copiez jamais le verre sur la table; vous copiez le résidu d´une vision [...] chaque fois que je regarde le verre, il a l´air de se refaire [...] c´est-à-dire qu´il se trouve bel et bien toujours entre l´être et le non-être. » – Giacometti (1964)

Alberto Giacometti est l´un des artistes marquants du XXe siècle. Oscillant entre sculpture, peinture et dessin, sa carrière est marquée par trois périodes essentielles : le cubisme, le surréalisme et une période ultérieure plus mûre au cours de laquelle l´artiste explore la restitution de la distance et la présence humaine.

Enfant, Giacometti montre un talent certain pour l´art. Encouragé par ses parents, sa mère Annette dont il est très proche, et son père Giovanni, un peintre post-impressionniste, Giacometti se rend à Genève à l´automne 1919 afin d´entamer des études artistiques formelles en peinture et en sculpture. L´année suivante, il se rend en Italie où il tombe amoureux des œuvres de Jacopo Tintoretto et de Giotto. Il est également fasciné par l´art égyptien, qu´il a l´occasion d´admirer dans un musée archéologique d´Italie; la vision de ces figures frontales rigides l´influencera plus tard dans la création de ses œuvres.

De 1922 à 1925, Giacometti étudie à l´Académie de la Grande Chaumière à Paris, où il a pour professeur Émile-Antoine Bourdelle. Son frère Diego l´aide pour les aspects techniques de son travail; il taille la pierre et réalise les moules de plâtre et de bronze. Diego est également le principal modèle de Giacometti et l´accompagnera tout au long de sa vie.

Entre le milieu et la fin des années 1920, Giacometti, qui travaillait auparavant dans le style cubiste, commence à expérimenter l´esthétique surréaliste. Ses œuvres surréalistes exposées en 1929 font immédiatement sensation et lui donnent ses entrées dans les cercles de l´avant-garde française, où il fait la connaissance de Jean Arp, Joan Miro et Max Ernst. En 1935, il rompt avec les surréalistes et commence à travailler à partir de la nature – essayant de représenter la réalité dans ses sculptures.

Ses figures étroites et allongées marquent le début de sa période de maturité. Dans Portrait de Diego, Giacometti allonge la tête du modèle, la représentant comme deux profils minces comme une galette. Pendant le reste de sa carrière, il s´attache à représenter la notion intangible de la présence à travers les moyens d´expression que sont la sculpture et la peinture.

Reconnu de son vivant comme un chef de file dans le domaine des arts, il se voit décerner le Grand Prix National des Arts par le gouvernement français, un doctorat honoraire par l´Université de Bern et en 1962, le Grand prix de sculpture de la biennale de Venise. En 1965, la fondation Alberto Giacometti est créée, préservant à jamais l´héritage de cet extraordinaire artiste moderne.

Alberto Giacometti
Photo : © 1965 Yousuf Karsh

Nom à la naissance

Alberto Giacometti

Né Suisse: Borgonovo, le 11 octobre 1901

Décédé

Meurt Suisse: Chur, le 11 janvier 1966

Nationalité

Suisse

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra