Collections

Hans Eworth

1520 - 1574

En 1540, Eworth devient un maître citoyen de la Guilde de Saint-Luc à Anvers. Quatre ans plus tard, vers 1545, il s’installe à Londres en Angleterre où il devient le principal portraitiste de la reine catholique, Marie Tudor (1553-1558). Durant son règne, Eworth obtient plusieurs commandes de portraits de la petite noblesse catholique. Il aurait réasilé quelque 35 tableaux durant cette période. Il s’agit surtout de portraits datés de la noblesse anglaise.

Toutefois, durant le règne de la reine Élisabeth Ire, Eworth s’attire la défaveur de la cour, surtout en raison de son étroite association avec l’Église catholique romaine.

Plusieurs artistes influencent son style pictural. Ses portraits le sont grandement par le travail de Holbein et d’Anthonis Mor. Ce dernier a brièvement visité l’Angleterre en 1554-1555. De même, Holbein exerce une forte influence sur les compositions d’Eworth, comme sur de nombreux portraitistes anglais durant le XVIe siècle. On attribue l’expérimentation par Eworth de la pose et de l’échelle aux variations de la pose trouvées dans les œuvres de Holbein. Les poses vont des miniatures aux portraits grandeur nature, des portraits en buste jusqu’aux portraits en pied. Toutefois, l’espace dans les tableaux d’Eworth est beaucoup plus étrange que dans les œuvres de Holbein. La plasticité des formes d’Eworth et la variété de ses textures rappellent aussi le travail de Holbein.

À l’instar de nombreux portraitistes anglais de l’époque, Eworth inclut une foule de détails dans les costumes et les décors de ses tableaux. Toutefois, ces détails ne submergent pas la personnalité du modèle. Dans l’œuvre, Lady Dacre, l’imposante présence physique du modèle occupe toute la composition. Le portait du premier mari de Lady Dacre, qui se trouve sur le mur derrière elle, est sans doute de Holbein.

C’est seulement vers la fin de sa vie qu’Eworth travaille de nouveau à la cour. De 1572 jusqu’à sa mort, il est employé à la décoration de masques par le service des divertissements de la reine Élisabeth.

image non disponible

Nom à la naissance

Hans Eworth

Né Flandre: Anvers, v. 1520

Décédé

Meurt Royaume-Uni (Angleterre): Londres, 1574

Nationalité

Flandre, Grande-Bretagne

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra