Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

Collections

Andrea del Sarto

1486 - 1530

« …en 1529, pendant la siège de Florence, alors que les soldats dévastateurs, par ordre de leurs chefs, ruinaient les faubourgs, les monastères, les hôpitaux et tous les autres édifices; ils détruisirent l’église et le campanile de San Salvi et commencèrent à démolir le couvent, mais, arrivant au réfectoire où est la Cène, leur chef voyant une peinture d’une telle beauté, dont il avait peut-être entendu parler, renonça à son projet et arrêta le saccage, se réservant de n’en venir là si cela s’avérait indispensable. »

- Vasari, 1550

L’un des grands artistes de la Renaissance à Florence, Andrea del Sarto élabore un art poétique d’un riche coloris. Ses tableaux religieux et ses portraits naturalistes et expressifs annoncent le maniérisme et inspirent les artistes de la fin des années 1500 et du début des années 1600.

D’abord apprenti chez un orfèvre, il est plus tard formé par le grand Piero di Cosimo, qui influence son premier travail. Il se laissera inspiré par Michel-Ange, Raphaël, Fra Bartolommeo et Perugino, ainsi que par les gravures des artistes du Nord, particulièrement Albrecht Dürer. Sarto collabore parfois avec ses élèves Pontormo et Rosso Fiorentino, et son ami intime, Jacopo Sansovino. Son art novateur séduit des collectionneurs italiens et étrangers, notamment le roi François 1er de France . Sarto se rend à Rome vers 1511. Ses contemporains reprennent sa pratique de planification des tableaux par des ébauches et des études de personnages, dont beaucoup subsistent encore. Les restaurations d’œuvres comme son retable, La Dispute sur la Trinité (v. 1518; Florence, palais Pitti), ont mis en lumière la splendeur de sa palette et son approche expérimentale.

Andrea del Sarto, nommé d’après le métier de son père, un tailleur (« sarto »), s’inscrit comme maître à la Guilde des peintres de Florence en 1508. Il travaille pour des ordres religieux et des collectionneurs privés, et partage un atelier avec le peintre Franciabigio. Ses fresques et tableaux conjuguent couleurs vives, sensibilité et dignité (Naissance de la Vierge) 1513-1514, Florence, SS. Annunziata). Il aime faire appel aux membres de sa famille comme modèles, dont son épouse Lucrezia del Fede. En 1518, le roi de François 1er l’invite en France où il réalise La Charité (1518; Paris, Louvre) avant de revenir à Florence en 1519. Influencé par les fresques de Michel-Ange et de da Vinci, del Sarto peint des œuvres à grande échelle à compter des années 1520, jusqu’à sa fresque monumentale aux couleurs vives, La Cène (1525-1527) dans le réfectoire de San Salvi. Il continue de travailler durant le siège de Florence (1530), jusqu’à ce que la peste l’emporte.

Andrea del Sarto
© Scala / Art Resource, NY

Nom à la naissance

Andrea del Sarto

Né Italie: Florence, 1486

Décédé

Meurt Italie: Florence, 1530

Nationalité

Italie

Audioguide

Aucun audioguide

Média

Aucun média

Bibliothèque et Archives

Recherche du catalogue

En complément

Aucun extra