Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

À propos du musée

Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) est l’un des établissements d’art les plus respectés au monde; il est renommé pour la qualité exceptionnelle de ses collections, pour son érudition et pour sa capacité hors pair d’attirer des visiteurs de tous âges, quelles que soient leurs connaissances artistiques. Créé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada compte parmi les plus anciennes institutions culturelles du pays. À la proclamation de la Loi sur les musées, en 1990, il est devenu une société d’État fédérale.

Un mandat unique

Le Musée des beaux-arts du Canada a pour mandat de constituer, d’entretenir et de faire connaître, dans l’ensemble du Canada et à l’étranger, une collection d’oeuvres d’art anciennes, modernes et contemporaines principalement axée sur le Canada, et d’amener tous les Canadiens et Canadiennes à mieux connaître, comprendre et apprécier l’art en général.

Le Musée canadien de la photographie contemporaine (MCPC) a été créé en 1985 et est affilié au Musée des beaux-arts du Canada. Son mandat est de collectionner, d’interpréter et de diffuser la photographie contemporaine au Canada. Il rend des comptes au Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Avec le ministère du Patrimoine canadien et 17 autres institutions culturelles nationales, il appartient au portefeuille du Patrimoine canadien.

Une vision convaincante

Le Musée des beaux-arts du Canada s’efforce d’éveiller chez les Canadiens et les Canadiennes un sentiment d’identité et de fierté à l’égard du riche patrimoine artistique du pays. Par ses collections, ses expositions, présentées sur place ou itinérantes, son programme de prêts, ses publications, ses programmes éducatifs, ses programmes de formation professionnelle ainsi que ses initiatives de rayonnement, le Musée aspire à l’excellence dans l’avancement des connaissances sur les arts visuels, au pays comme à l’étranger. Grâce à sa collaboration avec des institutions canadiennes et étrangères, il cherche à rendre l’art accessible, significatif et essentiel à des publics variés de tous les âges.