Imprimer cette page Partager cette page

Le Musée des beaux-arts du Canada en deuil du très honorable Pierre Elliott Trudeau

Ottawa, Canada - 2 octobre, 2000

COMMUNIQUÉ  

"National Gallery of Canada Mourns the Loss of The Right Honourable Pierre Elliott Trudeau" 
 

C'est grâce à la vision du très honorable Pierre Elliott Trudeau si le Musée des beaux-arts du Canada possède aujourd'hui un foyer permanent. En son honneur et en hommage à son amour de l'art, le Musée a organisé une installation commémorative pour permettre aux visiteurs de voir Reason over Passion (La raison avant la passion),1968, une œuvre de l'artiste canadienne Joyce Wieland, dans les galeries d'art contemporain (premier étage, galerie B101). Le Musée canadien de la photographie contemporaine présente également Le Premier ministre Pierre Elliott Trudeau, Ottawa, 1968, le célèbre portrait réalisé par le photographe canadien Yousuf Karsh.
Alors qu'il était Premier ministre du Canada, monsieur Trudeau s'est personnellement intéressé à la création d'édifices permanents et adaptés aux missions tant du Musée des beaux-arts du Canada que du Musée canadien des civilisations. Pour ce faire, son gouvernement annonçait, en 1982, la création de la Société de construction des musées du Canada, dirigée par Jean Sutherland Boggs. En 1988, après 106 ans d'emplacements temporaires, le Musée des beaux-arts du Canada établissait demeure sur la promenade Sussex, dans l'édifice d'une construction architecturale remarquable de Moshe Safdie.

« Monsieur Trudeau fut un grand ambassadeur du riche patrimoine culturel du Canada, de souligner Pierre Théberge, le directeur du Musée des beaux-arts du Canada. Nous lui devons beaucoup pour sa vision et sa foi dans les artistes canadiens. »

Joyce Wieland (1931-1998) était une féministe et une nationaliste canadienne convaincue. Ses assemblages, souvent confectionnées de matériaux originaux, mettent en valeur des occupations traditionnellement féminines comme les travaux d'aiguille. Reason over Passion (La raison avant la passion), une œuvre dont le Musée des beaux-arts du Canada a fait l'acquisition en 1970 pour sa collection permanente, rappelle la fameuse devise de Trudeau et témoigne de la conscience des contradictions intrinsèques de la politique. Joyce Wieland a offert à Pierre Elliott Trudeau, alors qu'il était premier ministre, la version française de la courtepointe, La raison avant la passion, 1969.
 
 
 
Louise Soucy
Chef, Marketing et communications
tél. (613) 990-3142
lsoucy@beaux-arts.ca