2000s

L’ART AUTOCHTONE RECONNU À SA JUSTE VALEUR

Pour la première fois, le Musée intègre l’art autochtone de manière chronologique à toutes ses salles d’art canadien. Janet Cardiff reçoit le Prix du millénaire 2001 du Musée, le premier prix d’art contemporain au Canada, pour son œuvre Motet à quarante voix, une installation sonore ajoutée à la chapelle Rideau qui aurait ému plus d’un visiteur.

Précédent Décennie | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009

2000

Haut de la page

L'ÉDIFICE

Le Musée recouvre ses 6 000 fenêtres d’une pellicule plastique pour protéger les visiteurs et les œuvres d’art en cas d’attaque terroriste contre l’ambassade américaine avoisinante. Le Conseil du Trésor alloue à cette fin un financement de 3,2 millions de dollars.

COLLECTIONS

Le lancement de La Revue, une nouvelle publication annuelle consacrée à l'art, fait revivre une tradition au Musée des beaux-arts du Canada. La séduisante Revue, qui présente les points de vue de conservateurs et de restaurateurs dans un style invitant, témoigne de l'engagement du Musée des beaux-arts du Canada envers l'avancement de la connaissance des arts visuels.

Le Musée des beaux-arts du Canada est la première institution d’art au Canada à verser sur son site Web une liste d’œuvres d’art et des images numériques de plus de 100 peintures et sculptures de sa collection permanente dont l’historique est incertain pour la période allant de 1933 à 1945.

Conformément aux « Guidelines Governing the Unlawful Appropriation of Objects During the Nazi Era » (Lignes directrices régissant l’appropriation illicite d’objets durant l’époque nazie), le projet de recherche sur la provenance, en ligne présente la progression des recherches continues du Musée sur la provenance des œuvres de sa collection pour la période allant de 1933 à 1945.

Le catalogue de la Bibliothèque est versé sur le Web, y compris les registres et les documents archivés relatifs à toutes les expositions tenues par le Musée depuis sa fondation.

EXPOSITIONS

Coproduite avec le Musée des beaux-arts de Montréal, l'exposition L'art moderne mexicain, 1900-1950, à l'affiche de février à mai, réunit quelque 270 œuvres de cinquante des meilleurs artistes mexicains. Il s’agit de la première exposition d'art moderne mexicain présentée au Canada depuis le début des années 1940.

Durant l’été, l’exposition Monet, Renoir et le paysage impressionniste, organisée par le Musée des beaux-arts de Boston, présente 67 toiles exceptionnelles. Le Musée des beaux-arts du Canada est l'unique escale canadienne dans la tournée internationale de l'exposition.

Le Musée célèbre le 80e anniversaire de l’artiste Alex Colville en présentant l’exposition Alex Colville. Jalons.

2001

Haut de la page

CHANGEMENTS IMPORTANTS

À la suite d’une longue grève commencée le 10 mai, l'équipe de négociation de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) et le Musée des beaux-arts du Canada ont annoncé qu'ils avaient conclu une entente de principe pour les 200 travailleurs et travailleuses. L’AFPC a accepté l’entente lors d’un vote qui s’est tenu le 13 juillet.

Le budget d’acquisition du Musée passe à 6 millions de dollars.

COLLECTIONS

L’auteur-compositeur canadien Bryan Adams fait don au Musée des beaux-arts du Canada de L'homme de bienvenue (1913) d’Emily Carr, la plus importante peinture du début de la carrière de Carr.

En avril, le Musée des beaux-arts du Canada restitue à la Chine, pour des motifs éthiques, une sculpture en relief de la dynastie Tang représentant un arhat, (v. 700–720 ap. J.-C.).

Le Musée décerne le Prix du millénaire, première récompense internationale d’art contemporain au Canada, à Janet Cardiff pour son œuvre Motet pour quarante voix.

EXPOSITIONS

Première d’une série d’expositions consacrées aux dessins de la collection permanente du Musée, Dessins italiens de collections canadiennes rassemble une sélection de quelque 70 oeuvres réalisée entre le 15e et le 19e siècle.

Pour la première fois en Amérique du Nord, le Musée des beaux-arts du Canada réunit quelque 120 des plus grands chefs-d'oeuvre de Klimt dans Gustav Klimt. Vers un renouvellement de la modernité, une exposition à l’affiche durant l’été. Ottawa est son unique escale.

2002

Haut de la page

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Le 26 septembre, le Musée des beaux-arts du Canada lance la phase II de CyberMuse – L’art à profusion, avec l’appui généreux de la Fondation American Express. Ce volet propose un contenu nouveau spécialement conçu pour les élèves, les éducateurs, les enfants et les enthousiastes de l’art. Il comprend également des outils d’apprentissage interactifs à la fine pointe de la technologie ainsi que des ressources pédagogiques pratiques destinées aux écoles. Les internautes peuvent y visionner près de 10 000 images numérisées d’œuvres de la collection permanente.

COLLECTIONS

Le Musée établit la provenance de quatre tableaux : Espoir I de Gustav Klimt, La Tentation de saint Antoine, peinture attribuée à Hieronymus Bosch, Portrait de jeune femme de Bartolomeo Veneto et Village en Suède de Harold Gilman.

EXPOSITIONS

Avec plus de 60 photographies, l'exposition Le no man's land. Les photographies de Lynne Cohen, en montre de février à mai, offre la possibilité aux visiteurs de faire une incursion dans l'univers de Lynne Cohen et de découvrir ses extraordinaires intérieurs.

La rétrospective Gathie Falk, qui célèbre la carrière de l’artiste de Vancouver Gathie Falk, attise l'imagination en dévoilant l'aspect humoristique et imprévu du quotidien. L’exposition regroupe près de 80 oeuvres.

Présentée à l'été 2002, Tom Thomson est la première grande rétrospective réservée à l’oeuvre de cet artiste depuis les 30 dernières années. Plus de 160 esquisses à l'huile, peintures et œuvres graphiques de Thomson ainsi que quelques peintures de ses contemporains y sont exposées.

Les estampes de Betty Goodwin réunit tout près d'une centaine d'oeuvres créées entre 1969 et 1974. Le Musée possède la plus imposante collection d'oeuvres réalisées par Betty Goodwin avec quelque 249 pièces, incluant quatre sculptures, une peinture, 32 dessins et 212 estampes.

Le Musée a aussi accueilli la plus remarquable collection de sculptures de jade jamais présentée à l'extérieur de la Chine, Jade, trésor suprême de la Chine ancienne, qui regroupait 120 objets et ensembles en jade dont certains datant de 7000 av. J.-C.BR

2003

Haut de la page

DIRECTEURS

Pierre Théberge est renommé directeur du Musée des beaux-arts du Canada.

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Le budget d’acquisition est augmenté de 2 millions de dollars supplémentaires, passant à un budget annuel de 8 millions de dollars, le plus important jamais obtenu par le Musée.

COLLECTIONS

Le Musée publie Trésors du Musée des beaux-arts du Canada, un catalogue richement illustré de 288 pages où les œuvres présentées se distinguent par leur beauté et par leur importance au sein de la collection du MBAC. Chacune des illustrations de la publication est accompagnée d’une présentation fouillée de l’artiste et de son oeuvre qui situe leur importance respective.

EXPOSITIONS

Après un succès retentissant à Québec, l'exposition Suzor-Coté, 1869-1937. Lumière et matière arrive à Ottawa de janvier à mai. À travers ses 82 peintures, 45 oeuvres sur papier et 15 sculptures, cette rétrospective lève le voile sur de nombreux éléments jusque-là inconnus de la vie de Suzor-Coté.

De janvier à mai, l'exposition Paysage manufacturés. Les photographies de Edward Burtynsky, qui réunit plus d'une soixantaine de photographies surdimensionnées provenant de collections particulières et publiques, propose pour la première fois une analyse détaillée de l'oeuvre de Edward Burtynsky.

Le Musée des beaux-arts du Canada présente à l’été 2003 Au temps de Watteau, Chardin et Fragonard. Chefs-d'oeuvre de la peinture de genre en France. Cette exposition, qui regroupe pour la première fois une centaine de peintures réalisées par 25 des artistes les plus doués du 18e siècle, inclut des oeuvres jamais présentées au Canada auparavant.

Le Groupe des Sept dans l’Ouest canadien, qui comprend quelque 180 toiles et dessins rarement exposés des artistes les plus illustres de notre pays, couvre plus de cinq décennies et est consacrée exclusivement à leur travail novateur dans l’Ouest du Canada.

À l’occasion du 500e anniversaire de naissance de Parmigianino, le Musée présente Une manière élégante. L’art de Parmigianino qui rassemble quelque 60 dessins parmi les plus importants de l’artiste ainsi que des gravures novatrices et des peintures intimes.

L’art d’ici intègre par ordre chronologique des œuvres d’artistes des Premières nations aux autres œuvres canadiennes exposées dans les salles du Musée.

Le Musée organise à l’Espace Shawinigan, site historique national situé à Shawinigan (Québec), l’exposition Le corps transformé, qui présente des œuvres de quelques-uns des meilleurs sculpteurs modernes et contemporains de la planète.

2004

Haut de la page

COLLECTIONS

Grâce au nouveau programme Cercle des entreprises de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, le Musée fait l’acquisition du tableau Paysage forestier (1932) d’Emily Carr.

Le Musée des beaux-arts du Canada fait aussi l’acquisition de plusieurs documents provenant du studio du célèbre peintre britannique Francis Bacon (1909-1992) généreusement offerts par Barry Joule, un Canadien ami de l'artiste. Le matériel se rapporte à l'Étude pour Portrait no 1 de Bacon, une peinture à l'huile d'un pape appartenant au Musée des beaux-arts du Canada.

Le Musée continue d’élargir son programme d'audioguides en y intégrant plus d’une exposition chaque année et en lançant une version destinée aux enfants pour les expositions tenues l’été. Avec le généreux soutien de Bell Canada, il lance Les œuvres clés de la collection canadienne en trois nouvelles langues, l’espagnol, l’allemand et le mandarin.

EXPOSITIONS

L’arche de Noé, la deuxième exposition du Musée présentée à l’Espace Shawinigan, ouvre ses portes pour l’été.

Sont présentées une vingtaine de sculptures, ainsi que des œuvres sur papier de l’artiste canadien David Rabinowitch maintenant établi à New York. La sélection propose un bilan critique d’une oeuvre qui s’est développée en cycles substantiels au cours de périodes chevauchant plusieurs décennies.

L’exposition Visages, lieux, traces Nouvelles oeuvres de la collection de photographies réunit 97 oeuvres traduisant l'étendue, la richesse et l'histoire de la photographie depuis la naissance de cet art en 1839.

Dessins français dans les collections canadiennes s’inscrit dans une série d’expositions rassemblant plus d’une centaine de paysages, de portraits, de scènes de genre et de représentations de sujets historiques et religieux réalisés entre le 17e et le 19e siècle.

L’exposition estivale La Grande Parade. Portrait de l’artiste en clown rassemble près de 200 peintures, dessins, gravures, photographies d’époque, sculptures et vidéos, dont un rideau de scène de Picasso peint pour le ballet Parade en 1917, mesurant 16,2 mètres de large sur 10,52 mètres de haut (53 sur 34,5 pieds).

À l’automne, le Musée rend hommage à Jean Paul Lemieux, l’un des artistes canadiens les plus estimés en présentant une exposition soulignant son 100e anniversaire de naissance. Hommage à Jean Paul Lemieux rassemble plus de 50 tableaux et dessins réalisés par cet admirable peintre québécois.

Matière multiforme. Art et identité en Afrique montre comment le choix du matériau (bois, ivoire, pierre, métaux, céramique et parties d’animaux) en art africain est un moyen d’expression important permettant de se définir et d’exercer une influence.

2005

Haut de la page

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Le Musée des beaux-arts du Canada fête cette année son 125e anniversaire et présente à cette occasion une multitude d’expositions, d’installations et d’activités artistiques extraordinaires à Ottawa et ailleurs au Canada mettant à l’honneur la Renaissance jusqu’aux années soixante.

Le 28 mai, la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada tient son tout premier bal de financement national pour souligner le 125e anniversaire de l’établissement. Le Bal de la Renaissance, qui réunit près de 500 mécènes, dont divers chefs de file des milieux artistique et d’affaires ainsi que des leaders du gouvernement, génère des recettes nettes supérieures à un million de dollars, montant qui fera l’objet d’une contrepartie du gouvernement du Canada par l’entremise de la ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Liza Frulla. La Fondation recueille ainsi plus de deux millions de dollars, également répartis en fonds publics et privés. Les recettes appuient également le programme d’expositions itinérantes du Musée des beaux-arts du Canada dans l’ensemble du pays ainsi que divers programmes éducatifs sur l’art à l’intention des enfants.

Le Bal de la Renaissance a été nommé « meilleure activité de financement » de 2005 au 9e gala annuel des Canadian Event Industry Awards.

COLLECTIONS

Grâce aux recettes du Bal et à un don exceptionnel du Cercle des bénévoles de la Société, le Musée fait l’acquisition, pour sa collection permanente, de deux chefs d’oeuvre de Francesco Salviati : David et La Vierge à l’Enfant avec un ange.

L’œuvre de Louise Bourgeois intitulée Maman est installée à l’extérieur du Musée des beaux-arts du Canada. Cette araignée géante en bronze haute de 30 pieds (9,25 m) abrite dans son ventre un sac contenant 26 œufs en marbre d’un blanc immaculé. « Maman est une acquisition des plus importantes et fascinantes pour le Musée des beaux-arts et pour le Canada dans son ensemble », commente Pierre Théberge, directeur du Musée des beaux-arts du Canada. « Par sa taille gigantesque et son incroyable force évocatrice, Maman constitue un objet symbolique qui fera de l’esplanade du Musée des beaux-arts un point d’intérêt. »

Le Musée publie l'Index des catalogues d'art parus au Canada au XIXe siècle, un document de référence de 2 000 pages en deux volumes qui facilite l'identification, la datation et l'établissement de l'historique des oeuvres, favorisant ainsi la recherche sur l'histoire de la création artistique, la collection d'oeuvres d'art et le marché de l'art du 19e siècle au Canada.

Le Musée fait l’acquisition du dessin Nu allongé (1530–1540) de l’artiste de la Renaissance Jacopo Pontormo, une esquisse considérée comme un original de Michel-Ange depuis au moins deux siècles.

EXPOSITIONS

L’exposition Léonard de Vinci, Michel-Ange et la Renaissance à Florence, du Commissaire David Franklin, Ph.D., Sous-directeur et Conservateur chief, réunit 125 peintures, sculptures, dessins et estampes soulignant le génie de maîtres florentins tels que Michel Ange, Léonard de Vinci, Bronzino, Andrea del Sarto et Piero di Cosimo. C’est la première exposition d’une telle envergure consacrée à la Haute Renaissance et organisée à l’extérieur de Florence.

À l’occasion de son 125e anniversaire, le Musée effectue un voyage dans le temps. L’exposition Les années soixante au Canada nous entraîne dans cette décennie d’expérimentations sans précédent, où les artistes ont repoussé les limites de l’expression artistique. Elle relate l’émergence du pop art, du minimalisme et de l’art cinétique et conceptuel en présentant quelque 80 œuvres de créateurs bien connus.

Le Musée s’associe avec l’une des plus grandes institutions financières canadiennes pour présenter une exposition d’œuvres d’art exceptionnelles du Nord canadien. ItuKiagâtta! Sculptures inuites de la Collection du Groupe Financier Banque TD réunit 91 sculptures en pierre, en os et en ivoire.

Dessins britanniques rassemble 114 œuvres d’artistes tels que William Hogarth, Benjamin West, Thomas Gainsborough, J. M. W. Turner, Samuel Palmer et Henry Moore, mettant à l’honneur trois siècles de l’histoire du dessin.

Afin de souligner le 70e anniversaire de naissance de l’artiste terre-neuvien Christopher Pratt, le Musée réunit plus de 60 paysages terrestres et marins, portraits et représentations d’édifices et d’intérieurs grand format ainsi que diverses études au dessin et du matériel biographique portant sur l’artiste.

Le Musée lance le deuxième volet de son projet novateur L’art d’ici avec l’installation d’œuvres d’art qui lui ont été prêtées généreusement par le British Museum de Londres (Angleterre).

À l’Espace Shawinigan, le Musée met en vedette les œuvres de 13 artistes contemporains inspirés par les formes et les forces de la nature. Les éléments de la nature offre une interprétation unique de la nature et de la place de l’humain dans le monde naturel.

2006

Haut de la page

L'ÉDIFICE

En raison de travaux de construction majeurs, qui devraient s’intensifier en 2007 avec la réparation de la terrasse, le MCPC ferme ses portes aux visiteurs en octobre. Afin d’éviter tout dommage susceptible de survenir durant les travaux, les collections du MCPC sont déménagées au MBAC. L’ensemble de la collection, dont 17 500 oeuvres photographiques ainsi que la collection de l’Office national du film de 144 000 négatifs et diapositives, quittera son lieu de conservation habituel au 1, rue Rideau pour être relocalisé dans un espace spécialement prévu pour abriter la collection. On transporte plus de 1 500 cartons et boîtes et 132 caisses d’oeuvres encadrées – ainsi que deux « super caisses » isolées, à rainures, dans lesquelles seront entreposées les épreuves de grand format jusqu’à leur retour au MCPC.

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Le MBAC devient le premier musée d’arts visuels au Canada à offrir la baladodiffusion. Sur son nouveau sous site Lisette Model, CyberMuse propose des entrevues et des conférences en format MP3 que les internautes peuvent télécharger et écouter en différé.

COLLECTIONS

Par le biais de sa Fondation, le Musée reçoit un don extraordinaire de deux millions de dollars destiné à constituer le Fonds de dotation Audain pour l’acquisition d'art contemporain canadien qui lui permettra d’acheter des œuvres d'art contemporain d'artistes canadiens et, plus particulièrement, de la Colombie-Britannique.

Le Musée fait l’acquisition de l’oeuvre monumentale Le drapeau des peuples de l’artiste canadien Brian Jungen, qui présente un amoncellement de vêtements de couleur rouge et de matériel accumulé dans des boutiques caritatives de Vancouver et Londres. Le Musée possède déjà quelques autres pièces notables de Jungen, dont les sculptures Transmutation et Vienne.

Le Musée enrichit sa collection d’art indigène de l’oeuvre Artiste et chaman entre deux mondes (1980) du canadien Norval Morrisseau.

Le Musée restitue Le salon de madame Aron d’Édouard Vuillard, dont la provenance a été éclaircie en 2004, aux héritiers d’Alfred Lindon.

EXPOSITIONS

Le Musée des beaux-arts du Canada présente sa première grande exposition solo consacrée à un artiste des Premières nations. Elle comprend 59 peintures choisies de l’artiste ojibway Norval Morrisseau, aussi connu sous le pseudonyme Oiseau tonnerre de cuivre.

Considéré comme le père de l’art contemporain autochtone et inuit, M. Morrisseau peut prétendre avoir lancé un mouvement artistique tout à fait nouveau, connu sous le nom de peinture des Woodlands (terres boisées) ou « peinture anishnaabée ». Cette école est caractérisée par le style « radiographique » unique avec lequel Norval Morrisseau représente des animaux et des personnes dont les organes internes, délimités par une structure stylisée rappelant un squelette, sont souvent embellis par des lignes « d’esprit » et « de pouvoir » les reliant entre eux.

Durant l’été, Emily Carr: Nouvelles perspectives met en vedette quelque 200 objets, dont une reconstitution partielle de l'exposition tenue en 1927 au Musée. L’exposition, présentée par la Financière Sun Life, est le fruit d’un partenariat entre le Musée des beaux-arts du Canada et la Vancouver Art Gallery.

La photographie mise en scène. Créer l'illusion du réel est une des premières expositions à explorer l'évolution du genre dramatique en photo en proposant un échantillon remarquable de ce type d'oeuvres du milieu du 19e siècle jusqu'à aujourd'hui.

Edwin Holgate est la plus grande rétrospective jamais consacrée à l’œuvre du huitième membre du Groupe des Sept. L’exposition rassemble plus de 150 oeuvres, dont des tableaux, des dessins, des aquarelles, des estampes, des carnets, des illustrations de livres et des photographies d’archives.

L’exposition Clarence Gagnon, 1881-1942. Rêver le paysage

Reconnu mondialement pour ses projets pyrotechniques ambitieux, ses dessins à la poudre noire, ainsi que ses sculptures et ses installations théâtrales gigantesques, Cai Guo-Qiang est un artiste d’origine chinoise qui travaille maintenant à New York. L’Espace Shawinigan présente ses oeuvres dans le cadre de l’exposition Cai Guo-Qiang. Déroulement organisée en collaboration avec le Musée d’art contemporain du Massachusetts (MASS MoCA).

2007

Haut de la page

L'ÉDIFICE

Le Musée reçoit l’approbation du Conseil du Trésor pour une somme de 14,8 millions de dollars provenant du fonds de la réserve de gestion destinée à d’importants projets de rénovation de l’infrastructure pour les exercices de 2007-2008 à 2009-2010.

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Le Musée est au nombre des 17 ministères et organismes fédéraux qui ont participé au processus d’Examen stratégique du gouvernement. Dans le cadre de ce processus, le Musée effectue une évaluation rigoureuse et approfondie de son financement, de sa pertinence, de ses dépenses et du rendement de ses programmes. L’Examen stratégique de 2007 établit la gestion responsable et efficace des fonds publics et détermine lesquels de ses programmes et services sont les 5 % les moins performants. Le résultat immédiat de ce processus se traduit par une réduction de 1,5 % en 2008-2009 et de 2,5 % au cours des années subséquentes.

Le conseil d’administration du Musée tient sa première assemblée publique annuelle le 3 décembre.

Le Fonds de dotation Audain du conservateur de l’art indigène est créé grâce à un don de 2 millions de dollars offert par la Fondation Audain en 2006. Greg A. Hill est nommé conservateur de l’art autochtone et, à ce titre, il est responsable des expositions, des acquisitions, des prêts, de la recherche et des publications liés à la conservation et à la promotion de la collection d’art autochtone.

Le Musée des beaux-arts du Canada s’efforce sans cesse d’accroître la qualité de ses services et d’offrir à ses visiteurs la meilleure expérience qui soit. Pour ce faire, il entreprend un certain nombre d’améliorations :

• Grâce au généreux appui de la Fondation de la famille J. W. McConnell, le MBAC offre divers programmes conçus spécialement pour les personnes ayant des besoins particuliers ou adaptés à ces besoins.

• Le Musée verse sur CyberMuse un plan interactif de ses installations. Ce programme novateur permet aux internautes de découvrir les divers espaces d’exposition du Musée et même de concevoir une visite personnalisée de l’établissement.

• Le Musée lance la page de CyberMuse consacrée à la chapelle Rideau, laquelle explique les origines de la chapelle à l’aide d’une ligne de temps illustrée et d’interprétations détaillées en trois dimensions.

• Achat MBAC, la plus récente addition du Musée à sa famille de sites Web, est diffusée en ligne. Cette boutique virtuelle offre 300 articles de la librairie du MBAC.

• Le Musée lance la nouvelle version de son site Web, qui constitue la première refonte majeure des quelque 8 000 pages de contenu du site depuis 2001. Les riches ressources virtuelles de CyberMuse deviennent plus visibles, plus accessibles et plus faciles à utiliser, même pour les visiteurs les moins assidus.
CyberMuse, le site Web éducatif et interactif du Musée sur les arts, a reçu de nombreux prix et attire chaque année plus de 33 millions de visiteurs virtuels.

Pour mettre en valeur les collections, les échanges et les expositions, le Musée des beaux-arts du Canada collabore avec d’autres musées et prête chaque année plus de 1 000 oeuvres d’art à des organismes du Canada et du monde.

Le Musée et ses expositions vedettes attirent des publics de la région d’Ottawa, contribuant ainsi à la croissance économique de la région. En rendant possibles ces expositions, les partenaires du Musée jouent un rôle crucial et encouragent la production artistique au Canada tout en stimulant la croissance économique régionale.

COLLECTIONS

Le Musée fait l’acquisition de la sculpture Une fille, une oeuvre spectaculaire de l’artiste hyperréaliste de réputation internationale Ron Mueck. Avec Sans titre (vieille femme au lit, 2000) et Tête d’un bébé (2003) achetées la même année, le Musée détient désormais trois sculptures créées par Mueck.

L’oeuvre Illusion (2004) de l’artiste d’origine chinoise Cai Guo-Qiang est achetée dans la foulée de l’exposition qui s’est tenue à Shawinigan l’été précédent.

Le Musée achète aussi Zidane, un portrait du 21esiècle (2006) de Douglas Gordon et Philippe Parreno, un film de 90 minutes où alternent des plans rapprochés – genoux, pieds, torse et visage – de la superstar et les prises de vue « plain pied » de l’athlète courant, bottant le ballon ou suivant le jeu. Capté par 17 caméras devant 80 000 spectateurs, Zidane n’en reste pas moins absorbé dans l’action.

Une oeuvre rare de l'artiste canadien David Milne (1882–1953), Alcôve, s'est ajoutée à la collection du Musée des beaux-arts du Canada grâce à l'appui du Fonds d'art canadien Andrea et Charles Bronfman.

Le Musée des beaux-arts du Canada possède actuellement plus de 35 000 œuvres d’art, dont 1 200 parmi les plus importantes sont exposées en tout temps dans les salles du Musée.

Le Musée détient la plus importante collection d’art canadien au monde, d’impressionnantes collections d’art inuit contemporain et de photographies historiques ainsi qu’une excellente collection d’art de l’Europe de l’Ouest allant du Moyen Âge à aujourd’hui.

La Bibliothèque du Musée des beaux-arts abrite la plus vaste collection de documents sur les arts visuels au Canada, avec plus de 230 000 livres, catalogues d’exposition et périodiques.

EXPOSITIONS

Le Musée des beaux-arts du Canada présente Ron Mueck, une exposition dont le Canada a l’exclusivité et qui est consacrée à l’œuvre de ce sculpteur australien de renom. Un flot impressionnant de 83 500 visiteurs se rend au Musée pour y admirer la plus vaste collection d’œuvres de Ron Mueck jamais réunie depuis le début de sa carrière.

Grâce à ses expositions itinérantes, le Musée des beaux-arts du Canada rejoint plus de Canadiens et de Canadiennes que toute autre institution d’arts visuels au pays. Dernièrement, le Musée a présenté quelque 35 expositions itinérantes aux quatre coins du Canada, attirant ainsi plus de 250 000 visiteurs.

De concert avec le Museum of Anthropology de l'Université de la Colombie-Britannique, le Musée présente l'exposition Robert Davidson. Au seuil de l'abstraction dédiée à l'oeuvre de cet artiste haïda contemporain. Cette exposition est commanditée par Bombardier.

 

Dessins allemands est le dernier volet d’une série d’expositions consacrées à la collection permanente qui avait débuté, en 2001, avec Dessins italiens, suivie de Dessins hollandais et flamands en 2003, Dessins français en 2005 et Dessins britanniques en 2006.

Dix ans après Les Portraits de Renoir qui avait fracassé un record d’assistance avec 340 000 visiteurs, le Musée offre, en exclusivité canadienne, la grande exposition Les paysages de Renoir, 1865-1883 présentée par la Financière Sun Life et organisée en collaboration par le Musée des beaux-arts du Canada, la National Gallery de Londres et le Philadelphia Museum of Art.

D’octobre à janvier, le Musée présente, en exclusivité canadienne, l’exposition Au-delà des clichés. Nouveaux points de vue en photographie africaine contemporaine qui rassemble plus de 165 oeuvres de 40 artistes réputés issus d’une douzaine de pays d’Afrique. Organisée par l’International Center of Photography de New York.

À l’Espace Shawinigan, Deux plus tout. 3 expos de Carsten Höller, est la première exposition solo au Canada de cet artiste de renommée internationale. L’artiste d’origine belge est bien connu pour ses vastes projets multimédias et sculpturaux qui ne manquent jamais de transformer la façon dont les visiteurs interagissent avec l’art et leur milieu environnant.

2008

Haut de la page

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Le Musée célèbre le 20e anniversaire de son édifice situé au 380, promenade Sussex, à Ottawa, au Canada.

Le Cercle des bénévoles du Musée des beaux-arts du Canada célèbre 50 ans de formidables activités depuis sa création en 1958. Le Cercle lance le livre Des amis et des arts, qui retrace le parcours détaillé de cinq décennies de dévouement et de créativité des personnes exceptionnelles qui ont oeuvré au sein du Musée. Les célébrations se terminent par une grande fête publique le 5 octobre, où l’entrée au Musée est gratuite pour tous.

Le nouveau site Web du Musée canadien de la photographie contemporaine entre en service en août. Le second volet du projet, qui présentera beaucoup d’autres pièces des riches collections du MCPC, sera lancé en 2009.

Grâce à l’appui financier de la Fondation RBC, le Musée restructure le site Web de son programme scolaire. Lancé en août, le site présente une information plus détaillée sous une forme claire et conviviale. Tous les plans de cours sont actualisés et de nouveaux plans ont été ajoutés. Les enseignants accueillent très favorablement les nouvelles fonctions proposées comme la réservation en ligne pour les écoles.

COLLECTIONS

La Fondation du Musée des beaux-arts du Canada annonce un don important de 650 000 $ offert par 13 de ses Mécènes distingués pour appuyer la création du premier fonds de dotation consacré au programme d’expositions itinérantes En Tournée du Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Ce don rendra également possible l’acquisition de l’oeuvre qui en fut la source d’inspiration, Chevaux au galop – une saisissante sculpture d’acier et de bronze découpée au laser réalisée par l’artiste canadien Joe Fafard.

EXPOSITIONS

Plus de 8 000 images et documents numérisés liés à l’importante exposition Peinture canadienne des années trente, présentée par le MBAC en 1975, sont désormais accessibles en ligne dans CyberMuse, le site de recherche et d’éducation du MBAC.

Plus de 69 oeuvres de céramique, bronze, plâtre et acier – ainsi que des œuvres sur papier – étaient en montre de février à mai avant de partir pour la MacKenzie Art Gallery, de Regina, co-organisatrice de l’exposition, et pour d’autres lieux d’exposition. Un site éducatif a été créé parallèlement à la tournée de l’exposition.

Dans la foulée de l’acquisition de quelques oeuvres majeures détenues par Lord Dalhousie, le Musée a présenté Lord Dalhousie. Mécène et collectionneur réunissant 140 aquarelles, croquis, lithographies, maquettes, dessins d’architecture et objets d’art réalisés au début du XIXe siècle à la demande de George Ramsay, 9e comte de Dalhousie.

Présenté en exclusivité à Ottawa, Les années 1930. La fabrique de « l’Homme nouveau » réunissait plus de 200 oeuvres de 103 artistes, dont Ernst, Picasso, Miró, Giacometti, Sander, Wood< et Albright. Artiste de guerre durant la Seconde Guerre mondiale, Alex Colville a raconté, lors de l’inauguration de l’exposition, comment il a été témoin de cette époque et de l’idéologie autour de la création de « l’homme nouveau ».

Le Musée accueille sa première grande rétrospective de l’oeuvre d’un des plus brillants photographes paysagistes contemporains canadiens, Geoffrey James. L’exposition comprend 91 photographies réalisées entre 1987 et 2002.

Flagrant délit. La performance du spectateur est une exposition d’art contemporain dynamique et originale qui présentait des oeuvres sculpturales réalisées par onze artistes et collectifs.

Bernini et la naissance du portrait sculpté de style baroque, organisée en collaboration avec le J. Paul Getty Museum de Los Angeles, montre le remarquable essor du portrait sculpté à Rome au début du XVIIe siècle. Le Times Magazine l’a classée parmi « les dix meilleures expositions en Amérique du Nord en 2008 ».

Après un partenariat de six ans, le Musée organise sa dernière exposition à l’Espace Shawinigan. La vraie vie met en vedette l’oeuvre de deux figures importantes de l’art contemporain : le sculpteur de renommée internationale, Ron Mueck, et le vidéaste berlinois Guy Ben-Ner. Une version réduite de l’exposition part en tournée dans d’autres villes canadiennes.

2009

Haut de la page

COLLECTIONS

Le Musée fait l'acquisition d’une oeuvre intitulée Théâtre de cruauté, une installation artistique immersive créée par l’artiste canadien de réputation internationale Geoffrey Farmer, grâce au généreux appui du Fonds de dotation Audain pour l’acquisition d'art contemporain canadien de la Fondation du MBAC.

Le Musée présente durant l’été l’oeuvre restaurée de Paolo Véronèse, Le Retable Petrobelli, qui sera réunie avec trois autres fragments connus, une première depuis trois siècles.

EXPOSITIONS

À l’été, le Musée lève le voile sur l’une des plus importantes périodes de l’histoire de l’art, la Renaissance italienne. Présentée en exclusivité canadienne par la Financière Sun Life, De Raphaël à Carracci. L’art de la Rome pontificale parcourt Rome à l’ère de la Renaissance à travers une sélection de 150 peintures et dessins exceptionnels soigneusement choisis.