Le musée est ouvert pendant les travaux sur la promenade Sussex.

1930s

L’ART CANADIEN JUGÉ DYNAMIQUE, VITAL ET ORIGINAL

Au milieu de la Grande Dépression, la Galerie réussit à tenir sa première exposition majeure d’œuvres étrangères, voit son budget chuter de 75 p. 100 et fait parler d’elle avec A Century of Canadian Art, qui prend l’affiche à la Tate Gallery de Londres en 1938.

Précédent Décennie | 1934 | 1938 | 1939 | Suivant Décennie >>

1934

Haut de la page

EXPOSITIONS

Le Musée présente sa première exposition d’envergure internationale, La peinture française au dix-neuvième siècle.

1938

Haut de la page

CHANGEMENTS IMPORTANTS

Si son budget annuel chute considérablement au cours de la Grande Dépression (passant de 135 000 $ en 1928-1929 à 25 000 $ en 1934-1935), le Musée sort néanmoins vigoureux de cette épreuve, poursuivant sa croissance avec dynamisme en grande partie grâce à la fondation créée par sir Edmund Walker et Eric Brown.

EXPOSITIONS

Organisée par la Galerie nationale du Canada, l’exposition A Century of Canadian Art prend l’affiche à la Tate Gallery de Londres et est acclamée tant par la critique que par le public. D’une portée plus large et d’un caractère plus représentatif que toute autre exposition d’art canadien tenue jusqu’alors en Grande-Bretagne ou au Canada, A Century of Canadian Art est une étape marquante dans l’histoire du Musée.

Occupant cinq salles entières de la Tate Gallery, A Century of Canadian Art rassemble de nombreuses pièces remarquables, notamment des sculptures sur bois parmi les premières réalisées au Québec, des œuvres d’art autochtone de la côte Ouest, des tableaux du XIXe siècle signés par Paul Kane, Cornelius Krieghoff et Robert Harris ainsi que des œuvres contemporaines de Tom Thomson et de membres du Groupe des Sept.

Pendant toute sa durée, l’événement attire des visiteurs nombreux et enthousiastes. Son Altesse Royale le duc de Kent inaugure officiellement l’exposition. Le roi George VI et la reine Elizabeth se rendent d’ailleurs à la Tate Gallery le 25 octobre. L’exposition reçoit de nombreuses critiques élogieuses dans la presse britannique pour son originalité et sa vivacité. La British Broadcasting Association prend même des dispositions pour que M. Brown présente à la télévision quelques-unes des œuvres exposées.

1939

Haut de la page

DIRECTEURS

En novembre, à la mort d’Eric Brown, Harry Orr McCurry est nommé directeur de la Galerie nationale du Canada.

COLLECTIONS

Le Musée lance une série de films intitulée Adventures in Canadian Painting, qui porte sur des artistes.