Imprimer cette page Partager cette page

Les Chevaux au galop de l’artiste saskatchewanais Joe Fafard courent désormais devant le Musée des beaux-arts du Canada

Ottawa - 2 décembre, 2011

Un troupeau de chevaux sauvages en acier – créé par l’artiste saskatchewanais Joe Fafard – court désormais devant le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Installée récemment, l’œuvre Chevaux au galop (2007) a été achetée par le MBAC en 2008 avec l’appui de la Fondation du Musée.

 

Crinières et queues flottant au vent, les chevaux, dans des tons de rouille, de jaune et de noir, semblent s’élancer le long de la promenade Sussex en direction du centre-ville. Une jument racée mène le troupeau, suivie d’autres juments et de poulains, tandis qu’un étalon noir musculeux ferme la marche. Chaque cheval, légèrement moins grand que nature, est une silhouette en acier dont le corps présente de nombreux motifs découpés au laser. Ces espaces négatifs permettent au spectateur de voir à travers chaque cheval, créant ainsi un effet de superposition. De face, chaque animal se présente comme une forme sculpturale étroite, constituée d’une pièce d’acier de ¼ de po d’épaisseur et soutenue par un socle coulé en bronze massif qui a été sculpté et peint de façon à évoquer les herbes des prairies qui s’agitent sous le vent.

 

Aucun des onze chevaux n’est identique à l’autre : les motifs découpés se déclinent en six variantes et chaque cheval est peint de manière unique. Si les motifs découpés au laser rappellent des pommelures ou certaines marques caractéristiques des chevaux pie, tous sont néanmoins issus de l’imagination de l’artiste.

 

« J’aime l’idée des chevaux sauvages de Fafard galopant parallèlement à la circulation de la promenade Sussex, a indiqué le directeur du MBAC, Marc Mayer. Nous n’avions pas eu de sculpture devant l’entrée principale du Musée depuis de nombreuses années. Cette œuvre constitue une remarquable évocation de l’Ouest canadien par l’un de nos artistes les plus aimés. »

 

La collection du MBAC compte cinq autres œuvres de Fafard : Taureau (1970), E II R (1978), et Cézanne (1981), en céramique, et deux œuvres plus tardives, en bronze : Silvers (1999) et Western Dancer (2003).

 

À propos de l’artiste Joe Fafard
Canadien de douzième génération, Joe Fafard est un sculpteur que l’on connaît surtout pour ses objets inspirés de son milieu de vie et du monde rural. Sa démarche a donné un nouveau souffle à la sculpture sur la scène artistique contemporaine canadienne. Né au sein d’une famille d’agriculteurs dans la communauté francophone de Sainte-Marthe, en Saskatchewan, Fafard se passionne pour l’art dès son plus jeune âge. Il obtient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université du Manitoba, à Winnipeg, en 1966, puis une maîtrise de l’Université de l’État de Pennsylvanie en 1968.

 

Il rentre ensuite au Canada pour enseigner la sculpture et la poterie à l’Université de la Saskatchewan, à Regina. En 1974, il quitte l’enseignement et s’installe à Pense (Saskatchewan) pour se consacrer à plein temps à la sculpture. Sa carrière prend un virage important au début des années 1980 quand l’artiste se voit confier une commande de la Banque Toronto-Dominion pour la réalisation d’une nouvelle installation d’art public. Cette commande inaugure pour Fafard une nouvelle phase de création où il explore un nouveau médium : le bronze. En 1985, Fafard ouvre sa propre fonderie, Julienne Atelier Inc., à Pense.

 

Joe Fafard a reçu plusieurs distinctions : l’Ordre du Canada en 1981, la Médaille des arts connexes de l’Institut royal d’architecture du Canada en 1987, un doctorat honorifique de l’Université de Regina en 1988 et l’Ordre du mérite du gouvernement de la Saskatchewan en 2002.

 

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.