Imprimer cette page Partager cette page

Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques 2011

Ottawa, Ontario - 23 mars, 2011

Le Musée des beaux-arts du Canada rend hommage aux huit lauréats dans une exposition. À l’affiche du 25 mars au 19 juin 2011

Perpétuant une tradition annuelle qui remonte à 1999, le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) présente les Prix du gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques, une exposition consacrée aux lauréats des prix et organisée en collaboration avec le Conseil des Arts du Canada et Son Excellence David Johnston, gouverneur général du Canada.

Du 25 mars au 19 juin 2011, les visiteurs pourront découvrir dans les salles d’art contemporain du 1er étage du MBAC (B107) une sélection d’œuvres des lauréats de cette année : la photographe Geneviève Cadieux; l’artiste visuel Robert Fones; l’artiste visuel et de performance Michael Morris; le cinéaste David Rimmer; la cinéaste Barbara Sternberg; la peintre Shirley Wiitasalo; l’orfèvre Kye-Yeon Son; et la critique d’art Nancy Tousley. La majorité des œuvres proviennent des collections du Musée des beaux-arts du Canada et du Musée canadien de la photographie contemporaine.

« Nous sommes toujours honorés de participer à cette célébration annuelle de talents canadiens, a indiqué Marc Mayer, directeur du MBAC. Cette exposition d’œuvres créées par les lauréats de cette année met en lumière la vitalité de la culture canadienne. Ces gens ont non seulement eu des carrières exceptionnelles, mais ils et elles continuent de produire des œuvres qui nous interpellent et nous inspirent. »

Faits saillants de l’exposition
Geneviève Cadieux expose ses œuvres photographiques de très grand format depuis les années 1980, dont plusieurs sont des portraits surdimensionnés qui établissent des parallèles entre le procédé photographique, où la lumière grave la pellicule, et la façon dont les récits personnels s’inscrivent sur un corps. Blind « Aveugle » (2004-2005) est une œuvre récente qui témoigne de cette approche, mais ici c’est le paysage, et non le corps, qui s’impose comme lieu métaphorique.

Depuis le milieu des années 1970, Robert Fones explore les systèmes de communication industriels et la façon dont différentes sociétés, à divers moments de l’histoire, ont exploité les symboles et les lettres pour signifier leurs idées. La série Léviathan (2008) fut inspirée par la complexité grammaticale du Léviathan (1651), ouvrage du philosophe britannique Thomas Hobbes portant sur la volonté de créer la vie de façon artificielle.

L’œuvre Alex et Rodger, Rodger et Alex (1970) est l’une des premières explorations de photographie de l’artiste Michael Morris. Derrière l’appareil photo, Morris devient le catalyseur d’une série de gestes non répétés et captés par l’obturateur. Perçue d’abord et avant tout comme un « happening », la démarche de création est tout aussi importante que le résultat. D’un point de vue statique, chaque scène suit le reflet du soleil dans le cadre, le divisant en un clair-obscur jusqu’à ce que les deux côtés s’unissent, reflet de l’expérience d’Alex et de Roger, les deux protagonistes de la série.

Traitant la vidéo et le cinéma comme une toile, David Rimmer crée des œuvres qui sont des expérimentations avant-gardistes dans lesquelles il combine des bouts de pellicule trouvés, des techniques de tirage optique ou par contact et des trames sonores innovatrices, souvent issues de collaborations. Certaines de ses œuvres sont de pures abstractions en mouvement, d’autres sont à la fois des portraits intimes et des études sociales qui font éclater les notions traditionnelles du documentaire, alors que d’autres proposent d’astucieux montages d’extraits vidéo trafiqués qui formulent une méditation conceptuelle sur la nature de l’image cinématographique. Une projection en boucle de 15 minutes réunira des extraits de ses œuvres les plus marquantes produites entre 1970 et 2007. Vous trouverez ci-dessous l’horaire des projections intégrales.

Influencée par les écrits de Gertrude Stein, Virginia Wolfe et David Hume, Barbara Sternberg crée des films troublants de nature contemplative qui prennent la forme de méditations sur la nature éphémère du quotidien. Ses œuvres examinent la manière par laquelle les êtres humains prennent pleinement conscience de leur place dans le monde. Le style signature de Sternberg est le transfert d’images tournées en Super-8 sur film 16 mm par le truchement du tirage optique, créant ainsi une imagerie de superposition volontairement imparfaite qui fusionne lieu et temps tout en incarnant la matérialité du corps et de la pellicule. Une projection en boucle de 15 minutes réunira des extraits de ses œuvres les plus marquantes produites entre 1979 et 2008. Vous trouverez ci-dessous l’horaire des projections intégrales.

Depuis plus de trente ans, Shirley Wiitasalo utilise la peinture pour étudier les modes conventionnels de la représentation picturale. Plusieurs des thèmes qu’elle aborde dans ses œuvres de jeunesse découlent de ses expériences personnelles et du monde qui l’entoure. Ainsi, un arbre solitaire dans un stationnement à proximité de son domicile, à Toronto, est à l’origine de l’œuvre Parc (1992), présentée dans le cadre de l’exposition. Or bleu (2007) et Or (2008), aussi à l’affiche, illustrent quant à elles la transition récente de l’artiste vers l’abstraction totale.

Kye-Yeon Son (lauréate du Prix Saidye-Bronfman) est reconnue pour ses talents de joaillère et d’orfèvre. Prenant comme point de départ les techniques traditionnelles de la soudure, de l’émaillage et du martelage, l’artiste repousse les frontières de la technique afin de façonner des récipients délicats et élégants pour accueillir l’intangible : les émotions, les désirs et les souvenirs. Les visiteurs pourront admirer une sélection de ses superbes plats de service, vases et sculptures.

En tant que critique d’art pour le quotidien Calgary Herald, conseillère de rédaction à la revue Canadian Art et, plus récemment, comme critique en résidence au Alberta College of Art and Design, Nancy Tousley (lauréate du Prix de contribution exceptionnelle) continue à se faire entendre dans les débats sur l’art contemporain au Canada. En plus de la presse écrite, sa pensée critique a été abondamment diffusée, notamment dans des catalogues d’exposition, des ouvrages spécialisés et dans divers blogues. Le Musée présente une sélection de ses textes.

Projections de films
Les projections des films de Barbara Sternberg et David Rimmer seront présentées dans la Salle de conférences. L’entrée est gratuite.

David Rimmer (130 minutes au total)
Le samedi 26 mars à 14 h et le jeudi 19 mai à 18 h
Migration, 1969; Real Italian Pizza, 1973; Fracture, 1973; Watching for the Queen, 1973; Canadian Pacific, 1974; Canadian Pacific II, 1975; Narrows Inlet, 1980; Along the Road to Altamira, 1986; Local Knowledge, 1992.

Barbara Sternberg (127 minutes au total)
Le jeudi 31 mars à 18 h et le samedi 30 avril à 14 h
A Trilogy, 1985; At Present, 1990; Through and Through, 1992.

David Rimmer and Barbara Sternberg (195 minutes au total)
Le samedi 16 avril à 14 h
David Rimmer, Migration, 1969; David Rimmer, Watching for the Queen, 1973; David Rimmer, Canadian Pacific, 1974; Barbara Sternberg, A Trilogy, 1985; David Rimmer, Along the Road to Altamira, 1986; David Rimmer, Local Knowledge, 1992; Barbara Sternberg, Through and Through, 1992.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d’œuvres d’art historiques et contemporaines canadiennes au monde, notamment l’imposante collection du Musée canadien de la photographie contemporaine. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d’art européen du XIVe au XXIe siècle au Canada, d’importantes œuvres d’art américain, asiatique et indigène, ainsi qu’une collection mondialement réputée d’estampes, de dessins et de photographies. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d’un siècle. L’une des ses principales missions consiste à accroître l’accès à l’excellence en matière d’œuvres d’art pour tous les Canadiens. Pour ce faire, il propose le plus important programme d’expositions d'art itinérantes au monde. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au www.beaux-arts.ca.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l’exposition, veuillez communiquer avec :

Josée-Britanie Mallet
Agente principale Relations publiques et médiatiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-6835

 

bmallet@beaux-arts.ca

Claire Schofield
Gestionnaire Communications et relations publiques
Musée des beaux-arts du Canada
613-990-7081
cschofield@beaux-arts.ca

 

Dossiers de presse du Conseil des Arts du Canada
Un dossier de presse électronique comprenant des entrevues vidéo, les déclarations de mise en candidature et une liste des activités ainsi que des images des artistes et de leurs œuvres est accessible à partir du site du Conseil des Arts du Canada à : http://www.canadacouncil.ca/prix/ggavam

Pour obtenir des entrevues avec les lauréats, communiquez avec :
Attachée de presse nationale
Diane Chaperon-Lor : 613-653-0849
Cellulaire : 416-788-8271
chaperonlor@sympatico.ca