Compare

Regarder et comparer


Kenojuak Ashevak, Le hibou, 1969 et Kananginak Pootoogook, Querelle d’oiseaux, 1976

La gravure sur pierre et la lithographie sont deux techniques d’impression d’estampes qui diffèrent grandement. Le premier est un procédé en relief. C’est à dire que le graveur entaille directement une surface plane afin d’y dégager le motif qui sera encré. Pour une lithographie, le motif est plutôt exécuté sans entaille sur une surface plane. Le lithographe y reporte le dessin ou l’artiste dessine directement sur la surface aplanie d’une pierre de calcaire (ou plaque métal) à l’aide d’un crayon gras ou un pinceau trempé dans une encre grasse, l’encre lithographique. Cette dernière technique permet plus aisément des traits fins et des dégradés progressifs comme pour l’estampe de Kananginak.

Kenojuak transforme ses oiseaux qui se déploient en éventail sur la surface du papier en un motif décoratif élaboré. Pour Kananginak, c’est plutôt la reproduction exacte de détails anatomique qui retient son attention, sans négliger une composition originale et dynamique.